Update

Publié le par Laurence Tissot

Alors, alors, par quoi commencer ?

 

Commençons par le commencement. Au départ, il y avait la matière…. Non, je plaisante.

 

La Croatie : merveilleuse, intacte, surprenante, facile, bleue, bref une destination de rêve, je suppose… Partout, c’est un mélange de la Bavière, de la Corse et de la Toscane. C’est dire !

Ca ressemble à cela, juste pour l’exemple:

Dubai--c-est-aussi-ca-.-8463.JPG

Le Monténégro est tout aussi splendide et bleu. Sa petitesse n’a d’égale que sa douceur de vivre.

La Slovénie, dont la campagne me rappelait les Alpes Suisses, est un pays humble qui essaie, qui se hisse, doucement, et dont les charmes sont certains. Il y a comme une douceur, une obstination, une naïveté charmante…

 

Mais l’Asie du sud-est me manque. J’aime me sentir partie entière du grouillement humain, les mille couleurs, les odeurs, la difficulté, la poussière, la moiteur, la vie, quoi. Mais c’est tout personnel, et difficilement explicable.

 

Retour à Dubaï, dans une tendresse, un attachement presque, consciente plus que jamais du dysfonctionnement névralgique de cet endroit, de ces limitations humaines et fonctionnelles. Les anecdotes regorgent, bien sûr : je prends le métro désormais, c’est un sentiment très déroutant, essayer de vivre dans cet endroit en refaisant les choses simples, de la vraie vie. Le système est bien fait, le métro est impeccable, on est à Dubaï. On essaie de me vendre un billet VIP. Pour le métro… Oui, on est bien à Dubaï. Le wagon VIP, c’est avec sièges en cuir… Comme disait Coluche, je me marre. Et puis interdiction de courir, de se précipiter, de boire (même de l’eau), de manger (même un chewing-gum). C’est un peu comme Singapour, mais en beaucoup plus con.  

 

Je lis la presse quotidienne, et je ne sais pas si je dois me marrer ou pleurer : une femme se fait violée par un chauffeur de taxi, et elle se retrouve devant les tribunaux à la suite de sa plainte pour avoir consommé de l’alcool… Bon. Plus con, tu meurs…

Et le sujet d’actualité qui embrase toute la population : les fous du volant !

Regardez la vidéo ci-après:

 

http://www.youtube.com/watch?v=YtFWYuZbbVk

 

C’est absolument terrifiant ! (Désolée, je n’arrive pas à insérer le lien dans cet article, comme j’aimerais le faire...)

Juste pour information, les Guignols au volant faisaient leur démo sur Sheik Zayed Road, la route la plus empruntée de Dubai, l’artère principale de la ville, qu’on ne peut pas ne pas emprunter… Complètement ahurissant !

Les autorités locales sont embêtées, elles envisagent éventuellement peut-être faut voir d’enquêter sur les méchants sheisheiks au volant… Ah, Dubaï…

 

Sinon, de manière plus personnelle : mes petites minettes vont quitter les Emirats, et j’ai le cœur gros de les voir partir. Elles étaient une source certaine, pure et simple de joie, d’équilibre et de rires dans ma vie. Elles grandissent comme plantes vertes au soleil, elles deviennent chaque jour plus adorables, plus belles, plus responsables, plus indépendantes, des citoyennes engagées et solidaires, des jeunes filles pleine de vie et de générosité, et j’assiste au spectacle de leur devenir avec ahurissement et infinie tendresse.

Voyez comme Vivi a grandi !

DSC07790

 

Sinon, je reprends l’entrainement intensif : course every day, 10 à 12 kilomètres par jour (et oui, je saigne encore…), et compétition de bad ! Ca va chier sur le terrain !

 

Venons-en enfin aux nouvelles qui tiennent tout le monde en haleine, ou du moins, les Fesseboucs alanguis !

 

J’avais prévu, au vu de tout un tas d’éléments, de quitter Dubaï et de rentrer m’installer quelques temps en Belgique, avant de repartir pour toute autre chose. Financièrement parlant, les choses commençaient à devenir plus que tendues, et puis pour tout un tas de raisons, bien trop longues et finalement ennuyeuses à expliquer.

Et puis voilà que les choses tombent du ciel, surtout au moment où on s’y attend le moins. Bref, toujours est-il que je suis désormais engagée en tant que professeur auprès de la princesse, fille du Sheik des EAU et d’Abu Dhabi… Je me rends donc au palace quelques jours par semaine, pour enseigner à cette jeune femme de vingt ans, le français, l’espagnol, l’histoire de l’art français, et l’art de la photographie, afin de la préparer à son entrée à La Sorbonne et à l’Ecole du Louvre qui ouvrira bientôt ses portes à Abu Dhabi. Ce n’est pas un job des mille et une nuits, c’est davantage une sorte de mécénta intellectuel et artistique. Je me sens d’autant plus stimulée que j’ai en face de moi une jeune femme très cultivée, polyglotte, d’une douceur infinie, intéressée, curieuse, sensible, avec un goût extrêmement prononcé pour les Beaux-arts. Et bien sûr, vous me connaissez, mettre un pied dans la cour des puissants, c’est d’abord et surtout l’occasion de FAIRE LA DIFFERENCE. La porte m’est grande ouverte pour que je favorise une réflexion, que j’aiguise un esprit critique, que je sensibilise, apprenne à apprendre, enseigne à comprendre, questionner, voir, et se battre pour un monde meilleur et plus juste… Alors croyez-moi, je vais m’en donner à cœur joie !

 

 

La princesse voyageant pour ses études tout l’été, me voici désormais libre pour deux mois, avec mes devoirs à faire : ramener de France magazines, revues, livres, DVD et autres, pour nos cours de l’année à venir ! Je serai donc en France et en Belgique environ du 15 juillet au 15 août, grossièrement, puis j’envisage de partir sur les quinze derniers jours avec mon sac à dos, seule, dans le silence : le Yémen me tente, mais faut voir si c’est jouable en ce moment. L’Afghanistan aussi, mais là aussi, je vais peut-être devoir patienter quelques années, le temps que les débiles mentaux moyenâgeux se calment. Sinon, je pense que ce sera la Birmanie, un pays qui m’attire et m’appelle pour bien des raisons…

 

Alors voilà, nouveau travail, nouvel appart aussi, pour aller quelque part qui me ressemble davantage, et quelques mariages en vue en tant que photographe, dont un à l’Atlantis, le fameux hôtel de prout prout sur la Palme, et un autre à l’Emirates Palace d’Abu Dhabi, qui s’avère aussi très prometteur.

Enfin, puisqu’un beau projet ne vient jamais seul, j’envisage de reprendre des études, d’abord pour récupérer une sécurité sociale qui se refuse à moi (voir explications ci-après), ensuite pour me replonger dans un système de pensée et d’argumentation qui me manque tant.

 

La sécu : petite parenthèse à l’usage des pauvres sociétaires. Vivant à l’étranger depuis longtemps, je suis sortie du système général de cotisations. La solution: la CFE, la Caisse des Français de l’Etranger, seule caisse assurant les ressortissants français en France et à l’étranger.

Caisse auprès de laquelle j’ai cotisé jusqu’en septembre 2009. J’ai ensuite arrêté de cotiser par manque de moyens et vivais allègrement (même pas peur) sans couverture sociale, parcourant le monde, depuis ! Bon, les finances allant en s’arrangeant, et le stress permanent de me dire qu'il ne doit surtout rien m'arriver, je me suis dit, ayant besoin de soins urgents, tiens tiens, reprenons nos amitiés passées ! Je les appelle, Bonjour madame de la Caisse, comment ça va, vous vous souvenez de moi ? Et qu'apprends-je ? Que si je veux pouvoir bénéficier de leur couverture, j’ai un délai de carence de trois mois (jusque là, normal...), et que donc, ca ne prendrait effet qu’en septembre 2010, mais qu’en plus, cerise sur le flan de la loi Aubry,  je dois m’acquitter des cotisations auprès de leurs services depuis mon départ, soit depuis octobre 2009, l'équivalent de plus de 1000 euros juste pour avoir le droit de repayer en septembre ! J’ai bien rigolé, j’ai dit merci madame de la Caisse d’enculés, et j’ai raccroché.

Parenthèse fermée, critique ouverte.

 

Enfin, dernière nouvelle, et pas des moindres, je travaille sur mon deuxième livre ! Cela devrait me prendre un an, à vue de nez, le script est établi, c’est long, pénible mais je me dois de le faire, je le dois à quelqu’un.

 

Alors voilà, les dernières news du front !

Lau, correspondante sur place, et qui compte bien ne pas rester à sa place! 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

coco 09/06/2010 17:08


Je suis toujours aussi admirative devant tant de changements et d'opportunités qui s'ouvrent à toi! C'est fantatstique!!! J'ai trop envie que tu me racontes tout ça...


jimmy 04/06/2010 11:53


bon bah je n'ai pas appris grand chose, merci skype! Ha si, ton projet de deuxième bouquin. J'ai cherché le premier sans résultat. Je suis toujours intéressé, si tu peux m'aider. Pour le deuxième,
j'irai même à ta séance de dédicaces! Bises


isabelle 27/05/2010 12:27


Ah ben enfin tu vas être en Belgique quand moi j'y serais aussi, woohoo.


M1 27/05/2010 10:14


Avec une baroudeuse comme toi, la princesse ne va pas tarder à te demander de faire équipe avec elle pour le Pékin Express ; )


Frédinou 26/05/2010 23:03


réaction à chaud : E-NOOOOOOOOOOOOOOOOORME !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!