Le mystère de la Thailande, re.

Publié le par Laurence Tissot

La Thailande? Le Japon? Mais que raconte-t-elle?

Je reviendrais sur le Japon une fois mon séjour achevé. Pour l'instant, j'absorbe, je vis, je dors peu, et je pense que j'aimerais davantage en parler à mon retour.

Mais je ne veux pas laisser s'échapper l'anecdotique, que j'ai tendance à passer sous silence, une fois rentrée, devant la charge du travail que j'effectue sur mes photos...

 

Alors j'aimerais parler de ce qui m'est arrivé aujourd'hui, et qui me rappelle, non sans me troubler au plus haut point, et ce pour des raisons bien différentes, une autre scène que j'ai vécu en Thailande, et qui m'avais bouleversée tout autant.

 

J'etais dans le train de retour à Osaka, assise à côté d'un petit garçon de 4-5 ans. Je l'entendais parler en espagnol à sa maman, alors j'ai entamé la conversation, très classique. Au bout de 10 minutes, il me demande:

"-Tu as des bébés, toi?" Je réponds que non, et que c'est un secret, mais que je ne suis même pas mariée.... Le voilà qui pouffe dans ses mains, tout gêné, et il me dit que lui, il voudrait bien m'épouser mais qu'il a déjà promis à sa maman... Bref, c'était absolument trop touchant. J'avais remarqué qu'il avait une petite soeur, mais je n'ai pas adressé la parole à la petite fille, car elle était loin de moi, assise confortablement sur les genoux de sa maman. Au moment de descendre du train, la gamine se rue vers moi et se jette dans mes bras. Elle m'agrippe et me sert si fort... Je vais pour la reposer à terre, mais impossible, elle reste collée à moi, ses doigts serrant les miens. La mère va pour la récupérer, mais elle reste collée à moi. Le père la tire de moi, elle se met à pleurer, tend les bras vers moi, et dit qu'elle me veut, moi... Ses parents, ébahis, lui expliquent que je vais dans une autre direction, et ils la tirent dans le sens inverse de moi. Je lui parle d'un ton aussi réconfortant que possible, lui expliquant que ca va aller, qu'elle doit aller avec papa et maman maintenant, que l'on se reverra bientôt, mais rien n'y fait, elle s'accroche à mon cou, moi, une parfaite inconnue... Je finis par partir, complètement abasourdie par la scène, cherchant une explication à pourquoi une gamine de 3-4 ans, visiblement pas maltraitée, gentils parents, tout, et à qui je n'ai jamais parlé, me "choisit' ainsi... C'est un sentiment très étrange, qui m'était déjà arrivé en Thailande, même si la scène était alors moins dramatique. Et je sens alors la petite dans mon dos, qui avait remonté tout le quai, du haut de ses 80 cms, pour revenir vers moi... Elle se rejette dans mes bras, et je me retrouve là, avec la gamine dans mes bras, à chercher ses parents qui devaient être complètement paniqués... Quand je les eut trouvés, j'ai encore parlé avec elle, et elle les a suivis en pleurant, tendant les mains vers moi...

 

Si quelqu'un comprend ce genre de comportement, je suis preneuse de toute explication... Car moi, j'en reste complètement troublée... 

 

Commenter cet article

tontonJJ 29/04/2010 09:33


J'ai une idée, tu es tout à fait le genre de fée que l'on voudrai rencontré et je connais bien les enfants, ils sont malins, si ils devaient faire un voeux que tu exauserais, ils diraient : "Je
veux rester avec toi tout le temps, s'il te plait, emmenes-moi."


Frédinou 19/04/2010 22:53


Estime toi heureuse, moi, systématiquement, lorsqu'un enfant me regarde, il se met à rire... va comprendre (j'ai bien une idée, je crois que c'est en rapport avec mes cheveux...) ?


isabelle 12/04/2010 18:16


Hé hé,moi aussi ca m'est arrivé il y a pas longtemps, j'étais chez le coiffeur (wéh, incroyaab', ca m'arrive une fois toutes les morts de pape) et la, un gamine qui , jusqu'avant mon arrivée se
roulait avec bonheur dans les tas de cheveux-ben wéh, on est chez le coiffeur-pas chez le dentiste, ca serait dégueu)et bien, hop, voila que la gamine me tend les bras et me saute sur les genoux,
faisant par la même remonter d'intéressants effluves de sa couche pleine, beuah, et la, j'essaye de m'en débarrasser en lui disant de retutner chez sa mama, et ou ellle est ta maman mon trésor,
rien à faire, la gamine me colle un 'livre sous le nez, instruction éremptoire: lis!et c'est parti pour 5 bonnes minutes de 'oh, et ca, c'est quoi? Un tracteur! Et ca? Un cochon. Et ca? Une vache,
oh bravo... quand le seul mec du salon de coiffure se pointe et réclame sa morveuse, ce qui explique que la gamine n'ait pas réagi quand je lui ai demandé d'aller trçuver sa maman, enfin bon, et la
gamine de refuser, et le papa de la persuader, plus ou moins gentiment, avant de se la caler sous le bras et de partir. alors que d'habitude, les gamins ont tendance a prendre la direction opposée
quand ils me voient, j'ai rien compris.Dans ton cas, on va mettre ca sur le coté"mouh la madame on dirait une princesse/ une poupée/une fée de dessin animé": les cheveux blonds sans doute, mais
surement aussi le fait qu'a force, les gamins captent tout de suite que tu sais t'en occuper, expérience de nanny oblige...


Léonard 11/04/2010 19:53


tu attires les enfants...c'est peut être ton côté prêtre catholique (non dans ce cas ce serait plutôt l'inverse :)
Trêve de plaisanterie, cela me fait pensé à la loi d'attraction universelle. Ou peut être est-ce une manifestation exogène de ton instinct maternel.
Dame nature tenterait-elle de te convaincre, ou plutôt ici persuader que tu es faite pour avoir des enfants ?
J'imagine que tout cela doit te troubler.

Dis toi sinon que peut être cette petite fille voyait en toi, l'enfant que tu as toujours été...

A méditer tout cela, en te souhaitant un excellent séjour.

t'embrasse.

Léonard


Cécile 11/04/2010 18:33


Coucou Laurence,
Ton blog est toujours aussi intéressant, j'ai hâte de lire ton rapport sur le Japon, un pays que je rêve de visiter (PS : l'an dernier j'ai bossé pendant un an pour le festival Japan Expo).
Bisous
Cécile