Le Japon, le meilleur, en mieux!

Publié le par Laurence Tissot

Konichiya Japan !

 

C’est presque sans surprise que j’annonce un véritable coup de foudre !

 

Depuis mon arrivée il y a quelques heures seulement, j’enchaine les expressions d’enchantement, les sourires béats, les petits sauts de joie en claquant des mains, bref, ce n’est que du bonheur !

 

Je fais vite, mais je voulais livrer mes premières impressions : même si les Japonais ne parlent pas du tout, ou peu l’anglais, ils te sourient tous à s’en décrocher la mâchoire, et vont tout faire pour te fournir le renseignement demandé : un coup de fil à un ami, le 50/50, voire même l’invention de réponses, tout sauf un banal « je ne sais pas »…

 

Leur gentillesse, par ailleurs, n’a d’égale que leur ponctualité. Absolument remarquable ! Train à 15h37 en gare, comme indiqué sur le billet, et reparti à 15h37, comme indiqué en gare. Tout est réglo, ça marche, c’est organisé, c’est propre, c’est ponctuel, c’est respectueux, c’est un plaisir.

On a beaucoup, mais alors beaucoup à apprendre de ce pays…

 

Le Japon, c’est comme Singapour, mais en plus propre…

Le Japon, c’est comme Paris, mais en plus fashion…

Le Japon, c’est comme New York, mais en plus artistique…

Le Japon, c’est comme Hong Kong, mais en plus moderne…

 

C’est un monde à part que je parcours, émerveillée, entre ses gadgets high-tech et ses cerisiers en fleurs, avec ses jeunes filles à queues de cheval et jupes plissées, ses businessmen en costard cravate et attaché caisse, ses petits restaurants de sushis, de noodles, ses quartiers de luxe, modernes, traditionnels, sa nourriture à tomber par terre, bref, j’adore, j’adore, j’adore !

 

Tout y est grand, mais minuscule, les lits, les chambres, les baignoires, les chaussons.

Tout y est complètement déjanté : les toilettes pour preuve. Dans le train express, plus fort que le TGV et plus beau que Superman (ou l'inverse), tu as le choix : urinoirs pour homme, toilettes à la japonaise (à la turque pour nous, mais en plus classe), et toilettes à l’européenne… Au choix ! Et chaque WC est équipé de gadgets du tonnerre de Zeus : spray anal pour rafraichir le popotin après le popo, et top du top, musique d’ambiance pour accompagner le bruit de la chasse d’eau ! Je vous raconte même pas le concert live que j’ai donné dans les toilettes de l’aéroport ! C’etait les quatre chasses d’eau de Vivaldi…

 

Arrivée à l’aéroport de Narita, pris une navette jusqu’à Tokyo, puis un train pour Osaka, puis le métro pour le quartier souhaité, puis le taxi, et tout cela, sans parler un mot d’anglais ! C’est le délire total, mais ça marche ! J’ai besoin d’un ticket de métro, tout est écrit en japonais, pas de problème, j’insère les pièces dans la machine et hop, la machine devine à ma place ce que je veux ! C’est trop fort !

 

Je suis dans un film, mais en mieux. Un mélange de Lost in Translation, où je ressens ces mêmes impressions de dépaysement amusant et solitaire (la communication verbale a ses limites, je vous assure…), et de Nicky Larson, avec ses maisons très typiques où l’on boit le thé à même le sol, et ses jolies femmes aux longs cheveux d’ébène perdues dans une métropole hypnotisante et colorée.

 

Ce soir, dîner dans un resto japonais perdu sous les bambous, à boire du sake de serpent (le serpent est toujours dans la bouteille), et à manger les meilleurs sushis, sashimis, et tempura que je n’ai jamais goûtés !

 

Je sens que ce voyage va être l’une des meilleures expériences de toute ma vie de voyageuse !

 

Commenter cet article

fredinou 19/04/2010 22:47


bah dis donc, ça donne trop envie, je connaissais pas ta passion pour ce pays, mais tu le vends très très bien !!! Je l'avais en tête pour une prochaine destination, il ne me reste plus qu'à
convaincre madame... J'attends avec impatience tes photos...


tonton jj 11/04/2010 10:51


eh be c'est tout sur le japon, moi qui adore ta plume (dans le c.. comme dit pap), je suis resté comme un téléspectateur à qui on a coupé la télé pendant desparate. Mais c'est noté , dès que je te
vois, j'étrangle.


Papounet 10/04/2010 12:16


Les japonais sont 127 millions, soit 2 fois plus nombreux que les français, sur un territoire de 377 milles km carrés, soit les deux tiers de la France, composé d'îles (4 grandes et 6800 petites)
qui ne comporte pas un gramme de matière première nécessaire à l'activité industrielle qui fait la force des pays riches. Ils sont condamnés à l'efficacité maximale, en termes de productivité,
d'organisation, d'innovation.
Ils restent pourtant traditionnalistes, et, depuis toujours bouffeurs de poisson parce qu'on fait avec ce qu'on a, ils sont aujourd'hui incapables de s'adapter à un environnement qui a changé. Ils
shooteront les dernières baleines plutôt que renoncer à leurs sushis et sashimis.
Consolation: leur archipel est provisoire.

Bon séjour, enchanteur, au pays des cerisiers en fleurs. Blonde au yeux bleus, tu vas encore te faire remarquer, mais ce sera sûrement moins trash qu'en pays arabe.

Sayonara
YourPap


amaury 08/04/2010 22:20


c'est tout simplement un plaisir de suivre tes aventures. arigato de nous les faire partager. Bon séjour au Japon :-)


jimmy 08/04/2010 21:29


je savais deja tout ca par Cyril. Tu verra c'est encore mieux que tu ne l'imagine. J'attends avec impatience tes photos et commentaires. A tres vite. Bisous