Dubai, pour le pire et euh... le pire

Publié le par Laurence Tissot

Bonjour à tous!

 

Un grand pardon de ma longue absence sur mon blog, que je ne peux justifier que par un trop plein d'activités ou par un trop peu d'envie et de motivation.... Et pourtant, ce n'est pas les rebondissements qui manquent à ma vie ici!

 

Par où commencer?

D'abord, Eid Mubarak à tous mes lecteurs musulmans! (ou Aid, suivant qu'il s'agisse de Musulmans francophones ou anglophones).

Des nouvelles du temps, ensuite, surtout quand je vois la météo en France: ma-gni-fi-que!!!! Une température parfaite, plus d'humidité, et hier, je me suis même baignée!

 

Ensuite, pour ceux qui l'ignoreraient, j'ai participé pendant une semaine au tournage d'un documentaire sur Dubai qui sera diffusé sur France 2 à la mi-décembre, à l'occasion des Championnats du Monde de Natation en Petit Bassin. A vos magnétoscopes, donc! (ah, je sais que personne n'en possède plus, mais c'est juste bon d'être nostalgique de temps à autre!)

Pendant une semaine, donc, j'ai joué un triple rôle: guide local, assistante de production (en gros, coordinatrice entre l'équipe et toutes les personnes que nous devions rencontrer), et enfin, co-présentatrice aux côtés de Patrick Montel (http://fr.wikipedia.org/wiki/Patrick_Montel), que l'on connait notamment pour ses commentaires sur l'athlétisme sur France 2, et que voici:

Photo-001.jpg

 

J'annonce: je me suis davantage découverte des talents d'assistante de production que de présentatrice! Qui l'eût cru? Une très belle expérience, de belles rencontres aussi, avec le caméraman et l'ingénieur du son. Je me sens très attirée par le côté off de la caméra. Et ça donne ceci:

 

 

Photo-005.jpg

 

C'était très amusant de filmer! L'image est en noir et blanc dans le viseur, déroutant... La caméra, pour info, pèse une douzaine de kilos. Autant vous dire que c'est sportif! Je crois que cela explique pourquoi très peu de femmes ont camerawomen!

 

Quelques autres clichés de derrière la caméra:

 P1060637.jpg

Une gueguerre de matériel

 

Photo-024.jpg

 

  P1060635.jpg

 

Une grosse deception, cependant, et je vous assure que j'en ai gros sur la patate: j'ai malheureusement perdu les 3/4 de mes clichés pris pendant cette semaine.  Désole de ne pouvoir vous faire un compte-rendu jour après jour, donc.

 

J'ai notamment peru les clichés du Trade Center, de Dubai vu du ciel, de Ski Dubai, du resort de luxe Bab Al Shams et surtout, de la suite royale de l'Atlantis, où nous avions eu un accès VIP: une suite sur trois étages, avec asecenceur privé, dont l'intérêt principal repose dans le fait que la suite se trouve à l'intérieur de l'aquarium! On prend son bain et on s'endort face aux requins et aux raies... Une pure merveille!

 

Voici à quoi ressemblaient mes photos (faire défiler le diaporama:

 http://nz-travelv2.ninemsn.com.au/middleeast/dubai/117655/atlantis-dubais-underwater-hotel.slideshow )

 

Bon, il me reste toutefois quelques clichés d'autres hôtels de luxe, comme le Raffles, par exemple, un hôtel dont la thématique principale est l'Egypte, et ses suites présidentielles les plus luxueuses de Dubai. Ci-après, la suite asiatique:

_MG_8473.jpg 

_MG_8480.jpg 

_MG_8482.jpg 

_MG_8483.jpg 

_MG_8492.jpg 

_MG_8498.jpg 

 

_MG_8503.jpg

 _MG_8507-copie-1.jpg 

 

_MG_8529.jpg 

_MG_8533.jpg

 

Pas dégueu, hein! 750 mètres carrés, rien que ça!

 

Je continue avec quelques autres clichés de Dubai, en vrac:

 

LE BURJ AL ARAB (l'hôtel 7 étoiles en forme de voile):

_MG_7855.jpg

 

LE BURJ KHALIFA (la tour la plus haute du monde):

_MG_8365-copie-1.jpg

 

LES COURSES DE CHAMEAUX, en plein désert

_MG_8454.jpg

 

ET LES COULISSES (les studios d'enregistrement):

_MG_8403.jpg

 

J'aurais évidemment d'autres photos, mais le téléchargement prend trop de temps sur ce site.

Ce qui est intéressant de signaler, c’est qu’avant son arrivée, Patrick Montel était, à juste titre, très enthousiaste à propos de Dubai. Résultat d'une campagne publicitaire bien menée, ce me semble, sur le paradis artificiel qu'est cet endroit sorti de nulle part.

 

Mais le plus intéressant, c'etait de prendre la température de leurs sentiments au fur et à mesure de la semaine: premier jour, éblouis, enthousiastes, enchantés par le temps. Deuxième jour, un rien désenchantés. Il n'aura fallu attendre que trois jours pour que toutes leurs illusions s'effondrent, et que la réalité de cette ville leur explose à la figure. Vers la fin de leur séjour, ils n'attendaient qu'une chose: repartir en terres civilisées! Ils étaient écoeurés par la ville, par son fonctionnement, par son caractère artificiel, déshumanisé, superficiel.

 

Patrick a eu une comparaison très juste: cette ville est celle de Geroge Orwell, dans 1984.

Un lieu dénué d'âme(s), de liberté, d'expression, vidé de la dimension humaine, où l'architecture imposante et massive a pris tous ses droits sur l'humain, sur le sentiment, sur l'authentique.

Un lieu où il est impossible de rêver, de communiquer, de marcher, où les non-sens sont légion, où la logique, le bon sens, les relations interpersonnelles en prennent un sacré coup...

 

Un parfait exemple pour illustrer cela:

afin de réduire le taux de mortalité sur les routes, les autorités d'Abu Dhabi ont eu la génialissime idée, accrochez-vous bien, d'augmenter la limite de vitesse sur les routes! Plus logique, tu meurs... Le raisonnement est le suivant: puisque la limite était trop basse, d'aucuns ne la respectaient; ergo, en augmentant la vitesse limite, les autorités espèrent ainsi que le conducteur moyen deviendra soudainement raisonnable... No comment.

 

Et enfin, la grande nouvelle du mois, dont je me serais bien passée:

j'ai été arrêtée au volant de ma voiture sans permis de conduire valide (pour faire simple, parce que c'est compliqué: je pensais que mon visa de résidence était annulé et que je pouvais conduire avec mon permis international, mais ce n'etait pas le cas, donc, sans permis de conduire emirati, je suis hors la loi). Je me suis retrouvée au commissariat, portable confisqué, enfermée dans une pièce gelée pendant des heures, avec personne ne parlant anglais, et à me faire traitée comme une criminelle (j'ai dû supplié pour qu'on me laisse aller aux toilettes, et encore m'a-t-on laissé y aller en me tenant la porte). Après trois heures d'entretien, on m'a confisquée la voiture, basiquement obligée à signer une déposition en arabe (tu signes où tu vas en prison).

  

Enfin, on ne m'a pas laissée partir ainsi: il a fallu qu'une personne vienne déposer son passeport en garantie afin que je puisse quitter le poste. Sans quoi, je partais tout droit en prison jusqu'à mon procès. Eh oui, ça se passe comme ça chez Mac'Doullah. Donc, à 2 heures du matin, mon amie se pointe avec son passeport en règle, pour se faire entendre: non, il nous faut le passeport d'un homme!

  

Alors voilà, je n'ai plus de voiture, j'attends mon procès, et surtout, une enquête va être ouverte pour déterminer où je vis, avec qui, etc. (et pour mémoire, il est illégal de vivre en couple sans être marié). Alors voilà. Je ne sais pas ce que je risque exactement: peut-être un peu de prison, une grosse amende assurément, et au pire du pire, la déportation!

 

Et bonne journée!

Commenter cet article

EDDY 20/09/2011 01:50


PFFF
PAYS DE MERDE
MENTALITE DE MERDE
BUILDING DE MERDE
REGARD DE MERDE
CES GENS LA MERITE UN TREMBLEMNT DE TERRE FACONS PHUKET EN PLUS HARD
J AI ETE TRAITER COMME DE LA MERDE DANS CE PAYS D ENC... ET POURTANT JE SUIS MUSULMANS DU JAMAIS VU.


jimmy 02/12/2010 17:00


En direct du maroc oçuo l'absurdité musulman vaut bien celle de Dubai je crois. J'ai perdu mon portable, oublié dans un taxi. Bref je m'en apercois le soir et je vais, comme il se doit, a la police
pour faire une declaration de perte. Je suis assuré et mon operateur me demande de faire une declaratione de perte. J'arrive a la prefecture et je dis que je viens pour declarer que j'ai perdu mon
telephone. le reponse ne sa fait pas attendre. Oui et alors? je voudrai faire une declaration de perte s'il vous plais. attendez ici. Un homme va parler a un autre qui l'envoi parler a un autre qui
l'envoi parler a un autre. Le quatrieme vient me voir en me disant, si vous avez perdu votre portable c'est dieu qui l'a voulu on ne peut rien faire pour vous. Excusez moi monsieur, mais je ne vous
demande pas de me rembourser, ou de m'en acheter un autre. J'ai juste besoin de que vous preniez ma declaration c'est tout. Alors aller autre cntre ville à la prefecture pour les etrangers. Alors
hop dans un taxi direction le centre ville. A la pref je dis que je viens faire une declaration de perte. Une femme me demande si c'est un telephone professionnel? Et je manque de jugeote en
repondant non. Dommage pour moi. La reponse c'est dieu qui a voulu donc pas de declaration.
J'ai bien vu dans leur yeux qu'ils pensaient que j'allais leur soutirer de l'argent ou que j'allais faire des magouilles. Bref resultat pas de declaration. Il va faloir que je m'arrange autrement
une fois en france.
J'ai aussi un magneto mais je ne suis pas sur qu'il fonctionne depuis que l'on est passé au numerique. Et puis mi decembre je serai en suisse pour commencer une nouvelle saison hivernale.
J'espere que de ton coté tout finira bien.
Bisous


coco 23/11/2010 20:09


On a notre agenda toujours ouvert, prêt à dégainer, quand on connaîtra la date exacte de cette émission. Ca fera trop bizarre de te voir à la TV...! Mais au moins, on aura l'impression que tu es
près de nous...On a hâte!
Tes photos sont superbes! C'est trop la classe, à 4 pattes dans le désert...J'ADORE!!!
Bon et puis, qu'est ce que c'est que cette histoire de prison? Tu ne peux pas vendre ta "rue de la Paix" ou la "rue des Champs-Elysées" pour éviter cette case?....Passe ton tour à Fred, parce
qu'avec la chance qu'il a, c'est lui qui va se la taper!!!!!lol...


vraiment-trop-cons.le-livre.over-blog.com 22/11/2010 22:33


T'enregistrer, c'est pas un problème.

Les journalistes avalant la réalité cynique et l'irrationalité sociale au fur et à mesure de leur séjour, ça devrait peut-être transparaître dans leur reportage. La dynamique du parachutiste.
T'as pas besoin de parachute pour faire du skysurf. T'as besoin d'un parachute pour en faire 2 fois, c'est pas la même chose.

Comment on saura si tu pourris en cabane ? Je serai prévenu par le consul de France ? Ou par la télé ?

On reste à l'écoute, l'oreille collée au poste. "Ici, l'ombre. La française sans permis parle aux français."

Bisous koalesques.
YourPap


isabelle 21/11/2010 12:58


Ouh là, c'est pas le moment de revoir Midnight Express dis donc! Espérons que tu vas t'en tirer sans trop de dégâts....tu t'en es déjà assez pris comme ça ces derniers temps: accidents etc...
Bises