Avant de partir...

Publié le par Laurence Tissot

Alors, alors...

Que dire? Des nouvelles de Gurb, peut-être. (Là, c'est sûr, faut connaître la référence littéraire, sans quoi, je passe pour une débile).

Température: trop élevée.
Degré d'humidité: bien trop élévé.
Pollution: à son pic.
Pollution sonore: peut guère faire pire.
Nourriture: je suis à un pad thai, ou riz, ou noodles de la camisole de force.
Recherche de travail: néant. Waterloo. Je me marre, comme disait l'autre. Mais y mets-je vraiment du mien?
Moustiques: 40 contre 1 pour eux. Enculés.
Cafards: autant que d'affamés dans le monde. On est mal.
Scorpions: sans vraiment de goût, farineux, pas bon, caca.
Et toujours sans nouvelles de Gurb.

Juste pour rectification, car je n'ai pas dû bien m'exprimer dans mon précédent post: j'ai retravaillé avec Vivi et Anika pendant 15 jours, juste avant mon départ. C'etait du temporaire, et cela a pris fin avec mon départ pour la Thailande. Il n'y aura plus de garde d'enfants en ce qui me concerne. Ni d'enfants tout court.

Anecdotes:

-Je faisais mon jogging (je me prends pour une pop star ici, car on me regarde comme Shakira! Faut dire, faut pas être très nette pour aller courir dans cette pollution, entre les étals de légumes, les soupes chaudes, les mendiants, les deux roues, les bus, le traffic, les trottoirs encombrés, la bouffe; du coup, on me dévisage comme une extra-terrestre et on essaie de ne pas m'écraser!), et un tuk tuk m'a suivie pendant une centaine de mètres, alors même que je courais, en me harcelant: "tuk-tuk? Tuk-tuk?" Bah euh non, connard, tu vois pas que je cours là... Les tuk-tuk sont tellement insistants que les Thai, qui cultivent un art de l'auto-dérision certain (sauf quand il s'agit de la monarchie, où là, faut pas déconner du genou), les Thai, donc, ont imprimé des tee-shirts avec écrit dessus: "Yes, I'm fine, No, I don't need a tuk-tuk"...

-Je prenais le bus (qui ne s'arrête pas aux arrêts, il continue de rouler, tu sautes pour descendre et tu pries dieu pour monter); je me dirigeais vers l'arrière du bus, obligée de me tenir aux poignées, quand une femme s'est mise à me crier après. Elle me faisait comprendre, visiblement contrariée, voire offusquée par ma présence, qu'il était hors de question que je sois près d'elle... Pourquoi la dérangeais-je à ce point? Mystère...

-Entretien d'ambauche: j'avais un rendez-vous avec une société de traductions, pour traduire et pour prêter ma voix pour des voix off. Je me présente, le jour venu, au rendez-vous convenu. C'etait l'entretien de loin le plus cool de ma vie! Ils me mangeaient littéralement dans la main... Ils me regardaient, comme subjugués, et ne cessaient de me répéter à quel point j'etais élégante, bien habillée et belle! Du coup, ils ne m'ont rien demandé et m'ont fait signé le contrat, en s'excusant de ne pas s'être mieux habillés pour le rendez-vous... Ah bon. Bon, bah, d'accord. La classe française, je suppose...

-Enfin, une anecdote qui m'a bouleversée: je marchais dans la rue, un soir, quand une petite fille de deux ans peut-être s'est plantée en face de moi et m'a ouvert grands ses bras. Je me suis penchée, je l'ai prise dans mes bras, elle me serrait très fort, visiblement très confortable, et me baragouinait en thai. Je l'ai reposée à terre, elle a rouvert ses bras et me redemandait de la reprendre dans ses bras. Ce que j'ai fait, très émue. Le père attendait à côté, avec un autre bébé dans les bras, en silence. J'ai finalement dû reposer la petite à mon plus grand regret. Tout le monde nous regardait, c'etait étrange. Je sais que ca a l'air de rien, mais c'etait vraiment une scène très touchante, très intense, qui relevait presque du magique...

Ah, juste, je précise: oui, j'etais touchée au plus profond de moi-même, et non, oh que non, cela ne me donne pas envie du tout d'avoir des enfants pour autant.

Toujours sans nouvelles de Gurb.

Bon, concernant le présent. Toujours pas eu d'accident, champagne.

Quant à l'avenir (l'avenir immédiat, j'entends. Qu'on ne vienne pas me demander si la fin du monde est réellement attendue en 2012): asseyez-vous, ça va vous surprendre.
Je pars tout à l'heure pour Chiang Mai (nord de la Thaîlande, pour ceux qui auraient raté la session d'été).
Et dans un peu moins d'une semaine, j'entamerai une retraite méditative... Basée sur les principes de la méditation Vipassana, cela consistera (dans mon cas), en un isolement dans un monastère pendant 7 jours, dans le silence strict (à part les entretiens quotidiens avec l'enseignant). Une discipline personnelle et un engagement sincères sont requis, ainsi que le respect basique de certaines règles (pas de parole, porter uniquement du blanc, ne plus manger après midi, les autres repas étant végétariens, s'abstenir de toute distraction, donc pas le droit d'ecrire, de lire, d'écouter de la musique, de pratiquer un quelconque de yoga ou d'art martial, aucun contact avec l'extérieur, etc.).

Le programme ressemblera sommairement à celui-ci:

04:00 

Gong – Réveil

04:30-06:30

Méditation dans votre chambre ou dans la salle de méditation

06:30-08:00

Petit déjeuner et repos

08:00-09:00

Méditation de groupe dans la salle de méditation

09:00-11:00

Méditation dans votre chambre ou dans la salle de méditation

11:00-12:00

Déjeuner

12:00-13:00

Repos et opportunité d'entretien avec l'enseignant

13:00-14:30

Méditation dans votre chambre ou dans la salle de méditation

14:30-15:30

Méditation de groupe dans la salle de méditation

15:30-17:00

Méditation dans votre chambre ou dans la salle de méditation

17:00-18:00

Thé et repos

18:00-19:00

Méditation de groupe dans la salle de méditation

19:00-20:15

Conférence de l'enseignant sur support vidéo en anglais et support audio pour les différentes traductions

20:15-21:00

Méditation de groupe dans la salle de méditation

21:00-21:30

Session Questions/réponses dans la salle de méditation

21:30

Repos - Extinction des lumières


Pour ceux qui voudraient creuser la question, voici le site francophone:
http://www.french.dhamma.org/

Pour les anglophones (et les francophones qui voudraient voir des photos): http://www.fivethousandyears.org/new/album.html

Alors, je vous vois venir: hein??? mais qu'est-ce qu'il lui prend? Mais pourquoi?
Réponse: parce que.

Et puis, réjouissez-vous! Quelle expérience... Combien de choses j'aurais vous raconter à ma sortie! Cela ira de l'anecdotique, au pratique, sans oublier le côté méditatif, métaphysique. Ce que j'en aurai tiré. Les passages à vide, les changements, les rejets, les leçons. Je ne pourrais pas prendre de notes, mais j'essaierai au maximum de bien comprendre, et retenir ce qui se passera en moi. Si quelque chose se passe! Peut-être qu'il n'y aura que tension interne, épuisement, agacement, impatience, qui sait!

Reste qu'il s'agit là d'une nouvelle expérience, d'un nouveau challenge personnel, qu'il me tarde de relever...

En attendant Godot, toujours sans nouvelles de Gurb. mais où est donc passée la marquise?



Commenter cet article

coco 22/11/2009 18:01


Hello!
Bon bah tout ce programme m'a l'air bien....déprimant, n'est ce pas? (lol)
En tout cas, moi je ne me donnerais même pas 1 jour à tenir dans ce genre d'endroit!...
C'est pourquoi, Fred te propose d'être son assistante (non, ce n'est pas une blague, sa bôîte cherche réèllement un/e assistant/e) et tu apporterais des cafés aux gens, des muffins...pas mal non?
Oui bon, c'est vrai, pour ça, il faudrait que tu reviennes en France et ça, c'est pas gagné.
Plein de bisous d'encouragements
Sois forte ma belle mais il me semble que tu l'es déjà. RESPECT.


princessedubai 18/11/2009 17:14


en fait dans Gurb ils sont deux !!
alors chérie si tu attends Gurb il faut aussi attendre son copain pour visiter le vaste monde

à mon avis il vaut mieux attendre Godot qui lui ne viendra jamais

tu me suis ? NON ? ben moi non plus mais références aux classiques comme quoi même à Dubai¨on garde la tête dans les livres à défaut des étoiles...

bon faudrait pas nous la jouer non plus femme du daïla lama ...!


laurent pommier 18/11/2009 16:36


On peut allumer des dizaines de bougies à partir d'une seule sans en abréger la vie. On ne diminue pas le bonheur en le partageant


jimmy 18/11/2009 13:41


7 jours de méditation ne peut faire que du bien, libérer l'esprit, le corps. Mais ca ne reste que 7 jours. Ca devrait être supportable et enrichissant.
Tu n'es pas partie en Thaïlande pour vivre une histoire d'amour? qu'en est il?
As tu commencé ton travaille de traductrice? Le but d'un entretien d'embauche c'est de séduire son interlocuteur. Alors quand ca ce fait tout seul autant en profiter.
Bon courage pour la suite et surtout bonne méditation! Bises