Merci les gens!

Publié le par Laurence Tissot

Un enorme merci collectif! Vos reponses, mails et commentaires en masse me vont droit au coeur.

Internet, ce sera du rapide pour ce soir, je suis arrivee a Bangkok en train couchette. Genial le train! Je n'ai pas dormi sur un lit aussi confortable depuis que ej suis arrivee ici! Et puis j'y ai rencontre un ami de Tours! Le monde est petit...

Visite de la ville aujourd;hui j'en peux plus, j'ai les pieds en compote. Bangkok est plus polluee, plus chere, plus dangereuse aussi, et les gens sont moins aimables. C'est normal, c'est une capitale. Elle est un peu decevante, tant au niveau de l'atmosphere que des monuments a visiter. Mais j'essaie de me laisser le temps de m'approprier la ville, sa grandeur, son bouillonnement, ses prix, pots d'echappement. Pour l'instant, pas de coup de coeur. Une ville ou je pourrais vivre, mais pas l'extase.

Vos mails m'ont tous beaqucoup fait reflechir, je vous en remercie (et j'y repondrai personnellement des que les conditions me le permettront). Ici, a Bangkok, j'ai retrouve un ami et sa soeur pour deux jours, puis je passe une semaine en compagnie de Mike. Le passage de la solitude a la compagnie est tout aussi agreable que deroutant. Finie la solitude pour 10 jours! Mais le 4, je repars pour 13 jours en solitaire, dans la jungle cambodgienne...

Ah, et puis l'anecdote du jour: une fatigue enorme m'a pese sur les epaules toute la journee. La grosse chaleur, la moiteur, la fatigue accumulee, mon corps courbatu qui accuse mes exploits sportifs d'hier. A tel point qu'a l'heure du dejeuner, je me suis couchee sur le sol dans un temple, et ai dormi a meme le carrelage pendant une vingtaine de minutes!

J'ecrirais surement avec moins d'assuidite, mais je keep in touch. Et vous aussi!

Commenter cet article

Papounet 28/07/2009 19:28

Couclazouz !
On dort très bien, par terre, avec l'habitude. J'ai dormi sur le bitume du stade olympique, à Rome, parce que je visitais avec un copain américain qui allait à l'auberge de jeunesse (moi, j'avais pas la carte). En arrivant à Rome en stop à minuit, c'était les marches de la Piazza di Spagnia. Confortables. Et à Venise, celles de la gare, en attendant qu'il soit une heure acceptable pour prendre une chambre d'hôtel.
Etc.
C'est la vie sur la route, et c'est sympa.
Les courbatures, ça passe. Les souvenirs, ça reste.
Bisous
Papandblue.