Thailande, les trois premiers jours, en bref

Publié le par Laurence Tissot

D'abord, un enorme merci a tous vos mails persos. Je viens d'ouvrir ma boite, et dans cette longue aventure en solitaire, croyez-moi, c'est bon de vous lire! Vous etes trop forts, les gens!!!!

Alors, toujours en vie, sans souci. J'ai tellement de choses a raconter!!! Je vais esayer de faire dans l'ordre (je note toutes mes activites, anecdotes, depenses et impressions dans mon carnet de voyage!), mais je tape a deux a l'heure car je vois que les lettres thai!!! Excusez les fautes.

Je vois que mon aventure des singes vous a plu. A moi aussi, meme si sur le coup, qund j'avais 6 singes en furie sur moi, je faisais pas la maligne. Je resemblais aux animatrices debiles qu'on voit dans les best of de fin d'annee, ou elles hurlent et se mettent a courir. C'etait trop rigolo! J'ai fait tomber le cache mon appareil sans m'en rendre compte, et 10 min apres, un petit singe me l'a ramene entre ses dents! Trop mimi! J'ai hate de pouvoir telecharger les photos, vous allez halluciner!

Bon, le vendredi 16, je suis finalement restee a Lopbur. J'ai assiste a un des sports nationaux, le thakhram. Ca resemble au volley, sauf qu'il faut sa paser la balle d'une equipe a l'autre sana la toucher avec les mains. Le filet est haut comme celui de bad, et trois personnes par equipes. Ca decoiffe!!! ils font des sauts de fous, j'ai adore!

J'ai dormi dans une guest house pour 4 euros. Spartiate, lit en beton, douche presque froide, ventilo a la midnight express, mais j'etais trop bien! Je suis surprise que personne ne parle anglais. Et quand je dis personne, c'est personne!!! Trop de mal a communiquer, mais je m'en sors. Du coup, je sais jamais ce que je bouffe! Mais je dois admettre que j'ai rarement rencontre un peuple plus empreint a m'aider. Ils sont juste ADORABLES! S'ils me voient marcher avec mon gros sac, hop, ils me prennent sur leur scooter, et c'est parti mimile! Ils sont juste hyper accueillants,m serviables, gentils. Je les adore!

Sur les Thai, que dire d'autre"? Ils sont beaux, les cllegiennes portent des uniformes dignes de nos films porno (jupette courte noire et serre, chemisier blanc laissant entrevoir leurs seins naissants, et petites chausures vernies a talons aiguille). Un vrai fantasme d'europeen! Ma presence les intrigue beaucoup. Ils me sourient toujours, s'etonnent enormement que je voyage seule. Ils cherchant tout le temps a nouer contact, sont hyper admiratifs, etc.

Levee 5h le lendemqin, j'attrape un train a 5h30 direction Phitsalunok (5 heures de train au total, avec marchands ambulants, le type qui s'endort sur mon epaule, le train qui s'arrete dans 45 gares, et tout cxa en Thai absolu!!) Long, le trajet... Je visite un musee ou on montre comment castrer les boeufs (je raconterai ca sur mon blog. Ca, et tout le reste), je me fais prendre en stop par une Thai qui m'emmene a dos de scooter a travers la ville (meme pas peur...). Ah oui, pendant que j'y pense, on roule a gauche!!!

Je bouffe des fruits que j'ai jamais vus de ma vie (jusqu'a present, je croise les doigts, pas de diarrhee, pas d'inconfort intestinal, et pas un seul moustique!!! Youpi!!), et je visite un complexe de temples bouddhiste. DEs buddhas en veux-tu en voila, des benedictions aussi couillonnes que les catholiques, on enleve ses chausures et on met un gilet comme pour la mosquee, bref, rien de nouveau sous le soleil des religions, mais cela a le merite d'etre exotique pour l'europeenne que je suis.

Retour a la gare de bus, je prends un bus de 2h30 (pour 100 kms) pour Khamphaet phet. J'assiste a ma premiere moisson, c'est impressionnant. On m'offre un poste de professeur de francais dans le bus, je tombe sur la premiere personne qui parle anglais depuis mon arrivee. Emotion. Mais tres vite, il me gonfle. J'arrive de nuit. Impossible de trouver qn qui pqrle anglais, qui connaisse un hotel. Il pleut. Je suis fatiguee, et pas l'ombre d'un logement a l'horizon. La, hier soir, j'ai ressenti un graqnd moment de solitude. Montee d'angoisse, que j'ai vite chasse en me mettant en quete d'un hotel. Je prends celui de mon guide. Je fais baisser le prix de la chambre de moitie (7 euros). Bon, plus cher que prevu, mais j'ai la TV, une douche chaude, et meme l'air conditionne! Alleluia! Mon budget quotidien, entre les visites, les locations de velo, pousse pousse, et autres, les transports, la bouffe, des piles, eb\ventuellement internet et le logement est de 17 euros en moyenne. LE transport est ce qui me coute le plus cher, mais je bouge beaucoup. T

out se goupille a merveille, j'utilise tous les moyens de transport inimaginables, je suis dans le bus quand il pleut, je marche, je prends des samlo (comme les jeepneys, aux Philippines, sorte de camionnette avec banquettes a l'arriere), des thouk thouk (le gars sur son velo qui te tire), des song teo (meme principe, mais avec une motocyclette), des bus, des cars, des navettes. Pour aller d'un point a un autre, j'utilise en moyenne trois moyens de transport. Je negocie le prix de la course, mais des fois, je laisse un peu couler, d'abord parce que ca me fatigue, ensuite parce qu'au final, c'est pas grand chose pour moi). PArfois, je veux marcher, mais je demande mon chemin, et hop, en deux secondes chrono, j me retrouve dans une voiture et les gens m'emmenent!!! Aujourd'hui, j'ai ete prise en stop dans un camions de moines (torp fort!!! les gars en tunique orange, je suis montee a l'arriere de leur pick up!), et par la police, a qui j'ai demande mon chemin.

Visite ce matin des ruines de pas moins de 80 temples, a Khamphaen Phet. Je suis surement la seule blanche qu'ils aient vu depuis longtemps. Je loue un velo, et c'est Indiana Jones a la recherche du temple perdu!!! C'etait tout simplement magique. Perdus dans des hectares de foret, les temples sont d'une beaute a couper le souffle! La encore, qund vous verrez les photos, vous hallucinerez. Je pense avoir fait une vingtaine de bornes a dos de ma bicyclette pourrie, et d'aprs mon podometre, 10 bornes a pied. Je sue, je transpire a grosses gouttes, je pue le fennec! Ce matin, on avait atteint un taux d'humidite inhumain. Genre 300 pour cent au bas mot. La preuve; j'ai du mettre mes lentilles, et je n'ai pas pu utiliser mon appareil photo pendant une heure, car la lentille interne (pas celle externe qui se nettoie) etait toute embuee!!! C'est simple, je degouline!

Je suis pas mal fatiguee aussi, je m'endormais beaucoup les trois premiers jours, et hier, couchee 9h30, levee 6h30, ca m'a fait du bien! Mon rythme est tres different ici. Je me leve a 6h au max, me couche a 9h environ. D'abord parce que les visites ouvrent tot le matin, et que je veux bouger de ville tous les jours, ensuite parce que veiller tard le soir dans une chambre, toute seule, c'est pas bon pour le moral. La solitude est un etat que je gere tres bien, sauf a la tombee de la nuit, ou la, bah, il y a pas a chier, je me sens nostalgique. MAis bon, je vis les choses a mon rythme, je reflechis beaucoup, j'observe, et le fait d'etre seule attire beaucoup d'aide, de respect, et de menus services. Comme je suis habillee a l'arrache, que je sue, et tout, on me prend aussi pour une baroudeuse. Du coup, je negocie les tarifs plus aisement.

Jusqu'a aujourd'hui, je n'etais pas dans des coins tres touristiques, je n'ai pas vu un europeen. Arrive a Sukothai, lieu touristique, je grince des dents. Tout st plus cher, il y a trop de blancs (on les appelle les farangs, qui vient du francais, que lui, on appelle farangset), et ca me gave. Faut pas se faire attraper par les pieges a touristes. La plupart mangent tous au meme endroit, la ou c'est ecrit en anglais, et ou on te charge deux fois le prix. Moi, je prends mon velo et je me casse dans le truc le plus recule et le plus crado aue je trouve. La bouffe y est authentique, les gens aussi, et je paie moins cher. A Khampaemg Phet, apres mes quatre heures de visite, je suis repassee chercher mon sac a l'hotel (ou, croyez-le ou non, ils ne parlent pas UN mot d'anglais), et j'ai pris des rues au hasard.

J'ai visite un cimetiere bouddhiste. Impressionnant, vous verrez ca en images. Des temples. Et surtout, je pense que samedi, c'est jour de marche!!! Des etals a perte de vue, avec des sections: fruits, legumes, epices/ viande/ poisson/ fritures/ babioles/ gateaux secs. Carnaval de saveurs, de couleurs, de sensations. J'y ai passe 2 heures, a prendre des photos comme une taree. On m'a d'ailleurs prise pour une photographe, car les gens venaient spontanement se faire prendre en photos. J'ai aussi goute des brochettes de bananes cuites, des trucs vapeurs (non identifiables), des courgettes frites, et surtout un anila entier en brochette qui je crois, etait un rat. Impossible de savoir de quoi il s'agisait. J'aurais des photos. C'etait super bon (les gens hallucinaient que je le mange), ca ressemblait aux cuisses de grenouilles, avec un gout de fume. Pas beaucoup a manger, mais chouette experience. Le marche est inconcevable pour un esprit europeen. C'est 10 fois les notres, et ca grouille. C'est vraiment impressionnant, et je dois admettre que la bouffe thai est selon moi l'une des meilleures au monde (qu'on ne monte pas sur ses grands chevaux, la francaise est bonne, mais malheusement, elle se perd, et bien souvent, il faut y mettre le prix).

Je circule en velo aujourd'hui pour la premiere fois dans une ville grouillante. La selle est trop base, la chausee mouillee, mais surtout, je roule a gauche. Pertes de reperes! C'est l'eclate totale! Petits desagrements: hier, j'ai beaucoup marche, mes epaules etiaent entaillees a cause de mon sac a dos. J'ai du acheter de la vaseline. Pareil pour mon popotin aujourd'hui, mon pantalon de marche frottait trop! Sinon, sans m'en rendre compte, j'ai pris des coups de soleil!!

Au nord de Lopburi, le profil de la Thailande change: plus verte, plus depeuplee, plus vaste, moins organisee, plus agricole, et plus pauvre. Contraste intereesant. J'aime voir les rizieres pleines de flottes, on se croirait au Vietnam. Mon anecdote d'hier; j'etais assise par terre dans un temple, admirant la fascination des Thai pour leur buddha (a genoux, en avant, en arriere, avec des batons d'encens dans les mains), dans un temple assez frequente. Un moine en parure orange benissait les fideles en les eclaboussant. J'etais assise plus loin, je le regardais faire, amusee, et il m'a litteralement aspergee, je pense pour me racheter de tous mes peches. Il faisait de grands gestes pour pouvoir m'atteindre, jusqu'a ce que l'eau me touche enfin, et la, je l'ai vu satisfait.

Bref, je fais un parcours sans faute jusqu'a maintenant, je mage tout et n'importe quoi, je tombe sur des merveilles, je mets mon temps plus qu'a profit, et je me plais. Un peu seule, le soir venu. Voila, pour les dernieres nouvelles du front. Il se remet a pleuvoir des cordes. Merdeee! Vive mon KWAY!

A binetot pour la suite de mes aventures!
PS; continuez a m'ecrire, ca fait du bien!

Commenter cet article

coco 03/08/2009 12:59

Et bien moi j'ai peut-être pas mangé toutes ces choses bizarres et surnaturelles que tu dois goûter actuellement: ni pates de poulet, ni sauterelles ni autre bête particulière mais j'annonce: j'ai eu la chiasse pendant nos 15j aux seychelles (et ce avec seulement quelques fruits, quelques glaçons et un peu d'épices) alors imagine un peu si j'étais allée en Thaïlande...le désastre, aussi bien pour celui ou celle qui m'aurait accompagné mais aussi la cata pour les toilettes que j'aurais rencontré sur mon parcours....:-)

jimmy 19/07/2009 22:06

je m'attendais a voir les photos ici, tant pis ca sera pour la prochaine. Continue de donner des nouvelles. Et profite bien de tes aventures.
Bisous a bientot.
Jimmy

jl 19/07/2009 19:58

salut poulette.
et avec ton mec vous faites quoi alors?
enjoy thailand!

jl

lilipepette 18/07/2009 17:58

Coucou, en te lisant je me suis mise à chialer en pensant à mamie qui aimait voyager et qui serait super fière de toi dans ton "pékin express" ou limite t'aurai peut etre dis je prends mon sacs et vient avec toi :lol:
enfin bref respect et j'espere bientot voir des photos de tout ça, ça fait rever.
bisous lili.