Rectifications

Publié le par Laurence Tissot

Ouah, je ne m'attendais pas a de telles reactions! Je suis touchee de vos preoccupations, Claire et Pap, mais je pense que j'ai du oublier l'option ironie dans mon texte...

Je tiens donc a corriger certaines choses: la photo de la petite fille faisant une bouche etonnee n'est malheureusement pas de moi. Il s'agit d'une photo d'une photo, desolee de decevoir mon public...

Ensuite, je n'ai pas tenu les 3 minutes a 20 km/h, desolee Ced, je ne suis pas aussi baleize que ca... Par contre, depuis le challenge, j'ai decide de me fixer des objectifs un peu plus costauds, genre Monsieur Propre Super Balaize. Je me prepare donc pour le semi-marathon de janvier (que je ne ferais peut-etre pas, mais apres tout, m'en soucie-je vraiment?). Je cours chaque jour mes 12 kilometres en 1h05 minutes. C'est long, pas toujours facile, j'ai des brulures partout, entre les cuisses, et sur mes bras, a cause des frottements de ma peau. Meme si je mets la super creme NOK anti-frottements recommandee par ma Claire d'amour... Dur dur de marcher apres cela, car je suis toute ecorchee entre les cuisses et entre les fefesses!!! Hi hi, l'envers du decor... Mais c'est un sentiment tres grisant de voir que tu cours sur une si longue distance... Et je me marre, je mange mes bananes, je bois, je fais le vide dans ma tete... Tout roule! Enfin, tout court, quoi!

Claire, je comprends ta reaction, car j'ai insiste sur le cote hard et extreme du defi, mais je pense que j'ai du mal m'exprimer.... Car j'y ai pris un plaisir fou! d'abord, ce n'etait pas une competition, mais une sorte de challenge. A but humanitaire. On etait donc tous la pour s'amuser, essayer de se depasser, de se lancer un defi, personnel avant tout. Je ne vois pas du tout les choses comme tu me les decris, et je m'excuse d'avoir pu en inquieter certains.

Il n'y avait rien d'irresponsable la-dedans, ni de non-respect de son corps, c'etait l'envie de bien faire, de se surpasser, de donner le meilleur de soi-meme. Le truc, c'est que je n'etais pas preparee, voila tout. J'ai decide de m'inscrire l'avant-veille et ai donc debarque sans aucune preparation physique necessaire. Et puis tu me connais, quand je fais quelque chose, je le fais a fond, je prends les choses a coeur, j'essaie toujours de donner le meilleur de moi-meme, de repousser les limites, qu'elles soient physiques ou psychologiques. C'est ainsi que j'ai appris la langue des signes en six mois, que je suis devenue prof de tango en un an, que j'ai vite progresse au bad. Comme tout ce que je fais, j'estime que si je ne me donne pas a fond, autant restee chez moi. J'ai passe une super journee, cela a ete pour moi l'occasion de me surpasser, l'occasion de changer ma routine sportive aussi, de rencontrer des gens, de me condfronter a des athletes en tout genre... Pour te dire, au final, je ne sais meme pas ni quel temps j'ai fait, ni combien mon equipe a fini! J'ai juste eu le plaisir de retrouver l'adrenaline pre-compets de bad, le sentiment de vouloir faire de son mieux. Cela me manquait, avoir un objectif. Et oui, je me suis bien defoulee! Merci de ton interet et de ton inquietude pour ma petite sante... Tu es juste adorable!

Quant au Voltarene, je l'ai pris sur les conseils d'un infirmier, car j'avais des douleurs lombaires aigues depuis quelques jours. Rien de dangereux, rien d'auto-medication absurde et irreflechie.

Papa, je reponds a tes questions: oui, on a tous mouilles nos tee-shirts pour recolter des sousous dans la popoche, et les envoyer en afrique pour parrainer des enfants.
Il ne s'agissait pas de prouver qu'on etait les plus forts, les plus fous, les plus cons, c'etait un challenge sportif, au meme titre qu'un marathon de 40 kms (la aussi, faut etre un peu maso, mais on aime ca, et c'est comme ca!!!). Sauf que la, c'etait un contre la montre... Bon. J'avais suggere de faire un challenge tous a poil, mais visiblement l'enjeu devait etre moins sportivement interessant...

Je ne fais pas du sport pour me faire du mal, manquerait plus que ca! ni pour compler, ni pour prouver quoi que ce soit. Je fais du sport parce que ca fait du bien la ou ca fait mal. Chi ca! Je dois avouer, je ne m'arrete pas des que je comence a avoir mal, des que je commence a suer, et j';essaie de me discipliner. Sinon, j'arreterais de courir apres 100 metres, parce que c'est fatigant!!! Et puis, faut souffrir un peu pour ameliorer ses performances. No pain, no gain... Mais surtout, know the pain, know the gain. Quand j'ai demande a mon loulou et personal trainer, lui qui m'a vue m'entrainer depuis le tout debut ou j'ai commence au commencement initial, s'il me pensait capable de pouvoir faire le challenge, il m'a carrement dit: "pas du tout". Bon. Bah, raison de plus pour le faire!Si personne ne croit en moi, c'est a moi de la faire! Et toc!

Je rappelle a tout le monde qu'apres mes 2 heures d'entrainement matinal, j'ai encore ma journee qui m'attend avec les filles, alors je suis pas taree, je m'entretiens, voila tout. Puis quand on mange comme une baleine, faut faire du sport comme un animal!!! Hi hi!

Une derniere rectification, en toute gentillesse, comme tout ce que je viens d'ecrire: j'ai fait un anglicisme dans mon precedent article. J'ai mis 'devenir une athlete', car on dit athletic, en anglais, pour sportif. Je voulais juste dire qu'il n'est jamais trop tard pour bien faire. Je n'ai aucune pretention de devenir une athlete de bas/moyen/haut niveau. Mais juste de devenir une vraie sportive, avec une hygiene de sportive, des muscles de sprtive, une mentalite de sportive. Je prends des muscles et ca me plait. Et c'est bon pour le coeur, alors... Je pars avec des handicaps, j'ai beaucoup de chemin a faire, mais ce n'est pas mon premier defi perso, et loin d'etre le dernier... Quant a savoir pourquoi je ne danse plus le tango, je dirais que j'ai fait ca, et que j'ai envie d'essayer autre chose. Il y a eu la danse moderne jazz, le tango, le badminton, et maintenant, la course, le velo, le hip-hop (ah oui, je vous ai pas dit, je danse le hip-hop a fond les ballons), le yoga, la boxe, la muscu. Suite au procahin episode.

Le jour ou j'arreterais d'essayer de nouvelles choses, le jour ou je me contenterais de resultats mediocres, le jour ou je n'essaierais pas de me surpasser, le jour ou je ne serais plus passionnee par la nouveaute, par l'envie de me depasser, c'est la ou il faudra venir me secouer les puces du cul. Car ce jour-la sera un jour de renoncement pour moi. Mon moteur est l'envie, le gout de toujours mieux faire... Is it a crime?

Commenter cet article

jl 31/10/2008 22:50

la lau elle est maso.

mais bon à chacun ses plaisirs...

Claire 29/10/2008 12:39

Laurence,
ton nouvel article ne ma rassure pas forcément plus. J'ai relu ton article précédent en mettant mon "mode ironie" ON, mais ça a quand même eu du mal à passer.
Je comprend ton envie de dépassement et d'investissement maximal, surtout si ça te fait du bien, te vide la tête etc...
N'empêche que j'ai l'impression de faire du sport n'est pas "méthodique", tu joues uniquement sur la paramètre quantité, en oubliant celui qualité.
En plus de te faire mal, tu risques de limiter ta progression.
J'ai l'impression que tu fais ça pour t'étourdir avant tout.
Quels sont des objectifs, quels sont tes critères d'évaluation pour mesurer ta progression, as tu fait un programme d'entrainement?
Si tu veux vraiment d'investir dans le sport, ok, mais fais le de manière "intelligente" (j'ai pas dit que t'étais bête). Si tu veux, je veux bien t'aider à te faire un programme. Transmets moi par mail tes objectifs, on en discute, et je te propose un programme.
Bisous

jimmy 28/10/2008 18:00

t'as raison lau! vas y, moi je te supporte et t'encourage! aie pas sur la tête! laissez la s'entrainer, suer, se faire mal mais prendre du plaisir.... la ou il n'y a pas de gène!