Mon Challenge Fitness First

Publié le par Laurence Tissot

I did it!!! Pffff, rien que d’y penser, j’en ai encore des sueurs froides!!!

C’était tout simplement génial! Mais très très dur… Beaucoup plus dur que ce que j’avais imaginé…

Le constat est simple pour moi: je suis très loin d’etre une grande sportive… En gros, j’ai pris la mesure du travail qui m’attend… Moi qui croyais etre devenue un pe plus athlete ces derniers temps, je me rends compte que sur une échelle de 1 à 10, je dois etre à 0,5! Cela m’a bien remise à ma place.

Mais bon, je me suis amuse, j’ai fait de mon mieux, je me suis lance un challenge, j’ai participle à une action de charité, l’essentiel étant de participer…

En quoi consistaient les épreuves, mourrez-vous d’impatience de me demander?

Il s’agissait d’enchainer des épreuves de cardio et de muscu contre la montre… Et c’est là que ca deviant rigolo. Ce que tu fais à l’entrainement plus ou moins bien deviant soudainement impossible sans temps de récuperation… La plupart des gens presents étaient soient des athletes de haut niveau, soit des entraineurs perso, soit des body-builders, soit des triathlètes ou des marathoniens. En gros, des gens qui ont cent fois plus d’entrainement que moi. Et meme eux ont en chié! C’est pour dire… Certains ont abandonné, d’autres vomissaient, ou pleuraient, et enfin, il a fallu en ventilé plus d’un/une, au bord de l’arret cardiaque. De tous les gens que je connais et que je considère comme sportifs, Cedric, Francois, Claire, et autres, je ne pense pas qu’ils auraient pu le faire (sans vouloir vexer personne). Noni peut-etre?  

Voila à quoi ca ressemblait:
 
Par chance, je ne m’étais pas inscrite au challenge individuel, mais au challenge par équipe. Je n’ai donc du faire qu’un quart des épreuves. Et ca a suffit pour m’achever. Je n’ai jamais ressenti une telle douleur. Tous mes muscles étaint en feu, je me suis écroulée à la fin de mon dernier exercice, et je ne me suis relevée que 15 minutes plus tard pour aller mourir un peu plus loin… J’ai eu la tete qui tournait pendant 20 bonnes minutes, et aujourd’hui encore, deux jours plus tard, alors que je boxais, j’avais encore des douleurs dans les bras… Après une cure de Voltarène, merde!

Mon équipe était sympa, 3 mecs baraqués comme des armoires à glace. Le premier a Presque abandonné, le deuxième, furieux comme un lion, était au bord de l’asphyxie, le troisième, je n’ai pas vu, car je devais me preparer à prendre le relai pour le sprint final… Ma partie comprenait 3 étapes (je ne connais pas les traductions excates, désolée): le tapis pour un sprint de 800 mètres, puis assise sur un tabouret, soulever à bras portants, paumes vers le ciel, une barre de 7 kilos avec des poids (preacher curls, ou en francais biceps curls), et enfin, des squats thrusts, sorte de sauts bondissants accroupis (mains à terre sur une ligne, et il faut tendre ses jambs en sautant pour toucher une ligne loin derrière et ainsi arriver en position de pompes, puis ramener les genoux contre sa poitrine). Je ne sais pas si je m’explique clairement, ce n’est pas facile à décrire, et je ne trouve pas les traductions en francais. Je fais cela souvent à l’entrainement, et j’avais mesuré mon temps, c’etait jouable. Mais là, c’était une toute autre affaire… D’abord car les poids étaient plus importants, ensuite à cause du stress, et surtout, parce que tu n’as aucune seconde de recuperation cardiaque entre l’une et l’autre exercice… J’ai donc couru comme une tarée, à une vitesse largement supérieure à celle que je peux faire (je suis montée à 20 km/h au lieu de mes 13 habituels, déjà très rapides), pendant 2’45 (J’avais fait 3’15 quand je m’étais testée, et j’ai ainsi attaint mon objectif de baisser de 30 secondes mon temps). Et je vous assure qu’elles ont été les 2’45 les plus longues et dures de toute ma vie… J’ai Presque faille tomber. Quand le tapis s’est arête, j’en suis descend et je ne voyais plus rien. Tout le sang était sollicité pour tenir à flot mon rythme cardiaque, et mes muscles n’étaient plus alimentés.. Aussi simples que cela, je n’arrivais meme pas à soulever la barre une seule fois. Bon, quand 200 personnes te regradent faire, tu fais un effort quand meme… Mais tout n’était que douleur, brulure, douleur, brulure. Et je devais lever cete P… de barre 25 fois. Je commence, tremblante, des étoiles noires dans mon champ de vision, et l’arbitre ne compte pas la première levee, car je n’ai pas fait une full extension en redescendant la barre (je n’ai pas tendu mes bras au maximum). Il ne m’en restait donc que 25… Je finis, finalement, en me disant, mais qu’est-ce que je fous ici? Et hop, tu enchaines avec les squats, les sauts accroupis, mains au sol… Là, j’ai cru que ma derniére heure avait sonner. Pour dire, je m’arretais entre chaque saut, prete à pleurer, ne voyant plus rien. Le rythme cardiaque n’était pas redescendu, et les muscles de mes cuisses n’étaient que feu… Allez Laurence, plus que 30… Les 5 derniers, j’ai du les refaire 2 fois, car je ne touchais plus la ligne à l’avant quand je ramenais mes genoux contre ma poitrine. Enfin, j’ai fini le dernier saut, et je me suis littéralement écroulée comme une vieille merde dans ma sueur… J’ai mis une demi-heure à récupérer mes 6 minutes d’effort, ce qui est très très long…

 

Et cela n’était qu’un quart du challenge global. Il y a eu ensuite les challenges individuals. Cette partie donc, mais pas seulement. Voila le programme pour tout le monde:

-          Velo 1000 mètres

-          Squats 30 répétitions (les charges dépendaient de ton poids)

-          Press Ups 30 répétitions

-          Stepper 20 étages

-          Bench Press 25 répétitions

-          Sit Ups 50 répétitions (se tenir les lobes des oreilles, et les épaules doivent toucher successivement le sol puis ses propres genoux)

-          Rameur 800 métres, avec résistance bien évidemment

-          Lat Pulldown 30 répétitions

-          Dips 30 répétitions

-          Tapis 800 mètres

-          Preacher Curls 25 répétitions

-          Squat Thrusts 30 répétitions



(http://www.fitnessfirst.ae/uae/whatsup/xtraining.asp#)

J’ai copié-collé les dessins qui permettront de mieux comprendre de quoi je parle… Bref, tout cela n’intéresse surement que moi. J’y ai rencontré une marathonienne qui était au bord des larmes à la fin du challenge.

Et là, j’ai compris qu’il faut pas jouer dans la cour des grands quand on n’est pas un grand… 

Je sais ce qu’il me reste à faire désormais… On va passer aux choses sérieuses maintenant… 26 ans, c’est trop tard pour devenir une super athlete?

Commenter cet article

jl 31/10/2008 22:54

c'est marrant mais tu oublies des épreuves extrèmes subsidaires comme:
danser le tango sur des charbons ardants,
se transpercer la langue avec une aiguille à tricoter,
Faire des pompes dans un bassin remplis de fourmis rouges,
remplacer le trampoline par la planche du fakir....

bref ça pourrait étre pire ton truc! espèce de fiotte va! ;)

Papounet 28/10/2008 01:20

Ben, ma Zouz
au moins, on peut pas ire que tu te fais du lard. Dans un pays musulman, ce serait le comble...
Sans déc, je serais assez d'accord avec Claire, en ce sens que ce type de performance qui semble n'avoir d'autre justification que l'excessif, à défaut de prouver quoi que ce soit de profitable sur le plan physique, permet très vite aux participants de savoir où sont leurs limites RAISONNABLES, qu'il conviendrait donc de ne pas dépasser dans le vague but, venant d'un inconscient d'insatisfait, de se transformer en sur-soi. Et si cette recherche de performances toujours maximales n'est qu'une quête vers un dépassement de sa propre réalité physique, il vaudrait mieux parfois remplacer une séance par quelque moment de profonde réflexion quant à ses motivations. Au moins, ça économiserait le Voltaren.
Ce challenge Fitness First était-il destiné à récolter du blé pour une assoc caritative ou ne servait-il qu'à se valoriser ?
Le sport, c'est fait pour rester en meilleure santé possible, pas pour se déglinguer. Si tu as une aptitude particulière pour un d'entre eux, il peut être gratifiant de la développer pour en faire quelque chose de fusionnel, au delà du simple profitable physiologique. Mais s'en servir pour se péter la caisse ne renvoie certainement pas le feed-back adéquat. Que ça fatigue, oui, que ça fasse mal, c'est inutile.
Que ça entretienne, c'est le moins, qu'on en attende quelque chose qui n'a pas prise dans le physiologique, c'est illusoire. En ressentirais-tu la nécessité ?
Devenir athlète à 26 ans, à part au mikado et à la course de fond, c'est pas vraiment évident. C'est l'âge où raccroche la majorité des footballeurs, des sprinters, et de tous les sports basés sur la décharge rapide d'une force musculaire. Les gymnastes donnent des cours aux petites, de l'âge qu'elles avaient quand elles ont commencé. Ne reste que quelques exceptionnels ahtlètes, depuis longtemps dans le circuit olympique puis professionnel. Je voudrais pas te décourager, mais ça ne me parait pas être une voie royale pour tes pieds de princesse. Tu peux pas essayer d'être championne de Tango ? Ou, si c'est difficile de monter un club parce qu'il n'y a pas assez de volontaires ou que cette danse est considérée localement émanation diabolique, de danse du ventre ? Ça renvoie beauté, sensualité, érotisme même, bref, rien que du sympa. Hein ? Quoi ? Oui, je reconnais, c'est vaguement masculin comme suggestion. Mais bon, hein, on fait avec ce qu'on est.
Bon, vas-y mollo quand même. Pas utile de te péter quelque chose.
Bisous des nounours mous.
Your pap

Claire 27/10/2008 14:38

J'ai beau être sportive, je trouve ce genre d'épreuve très connes!
Tout bon entraîneur sait que le temps de récupération et aussi important que le temps de travail, et je ne vois pas l'intérêt d'enchaîner ainsi, si ce n'est que quelqu'un fasse une crise cardiaque, une syncope ou un AVC.
Ce genre de manifestation ne prouve rien en matière de performance sportive, mais beaucoup en matière d'irresponsabilité et de non respect de son corps.
Se faire mal à l'entraînement oui, mais en dépit du bon sens, NON!
Laurence, un corps ça se respecte, que tu fasses bcp de sport pour te défouler, te faire du bien OK, mais ça, c'est vraiment débile !
En plus, pour rebondir sur ton article relatant la facilité d'obtention de médicaments et la dangerosité de ce système... je t'informe que tu t'es mis toi même en danger: le voltarène n'a aucun effet sur les courbatures ou les douleurs musculaires, par contre ça profite bien aux ulcères de l'estomac.
Bref, même si on ne me demande pas mon avis, je désapprouve.

Ced 26/10/2008 23:34

Tenir presque 3 min à 20 km/h, respect !!! Même si sur un tapis, c'est plus jouable que dehors, ça reste une grande performance. Je ne suis pas sûr de faire beaucoup mieux.