Les Hamptons, suite et fin

Publié le par Laurence Tissot

Me revoila, apres une longue periode d'absence. Liee a des problemes techniques d'abord, pas de connexion a la maison, puis le decalage horsaire, le vol, le demenagement ensuite. Mon sejour dans les Hamptons (Southampton) a donc pris fin. Avec un pincement au coeur. Temps ideal, ballades merveilleuses, paysages idylliques, cours de sport a volonte, des rencontres exceptionnelles, une decouverte aussi, le Tae Kwon Do. Une belle page se tourne. Sur une note tres amere. J'y reviendrai par la suite.
J'ai pu, au gre de mes promenades en velo, photographier quelques demeures pour le moins remarquables. Meme si, je dois le preciser, la plupart des superbes proprietes ne sont pas accessibles. J'ai eu l'occasion de penetrer dans deux domaines super prives, pour des cours de tennis persos. Et je peux vous dire que rien ne ressemble a ca, meme dans votre imagination. Il s'agissait pour la premiere de la maison secondaire de l'homme le plus riche de New York. Ca ressemble au paradis sur terre. Des proprietes avec piscine municipale, terrain de tennis digne de Roland Garros. Un peu too much. Mais mon etude sociologique des riches de ce monde evolue. Avec l'objectivite et le recul scientifiques necessaires a toute analyse constructive.

Je vous mets quelques exemples, helas pas des plus significatifs.
La premiere maison, avec le Suburban gare a gauche, est le cottage ou j'ai dormi ces trois dernieres semaines.



Et maintenant, les maisons:
         Cette maison est pour moi digne d'Herzog et De Meuron. Une vraie merveille d'architecture moderne. Impossible a photographier dans son ensemble.

Commenter cet article

Papounet 30/08/2008 00:02

Bonsoir ma Zouz
heureux de te retrouver après cette longue absence. On se doutait fort bien que tu ne pouvais écrire, pour une des deux raisons suivantes: problème technique lourd, ou emploi du temps over-mega-chargé. Entre le retour à préparer à Dubaï, enfin le retour à Dubaï à préparer, et l'installation dans du provisoire à gérer, ça ne laisse guère de temps pour bloguer, si t'as deux heures de libre, vaut mieux que tu sportes, quoi que ce soit, c'est toujours bon à prendre.
Charmantes demeures, donc, peu importe le style, je ne vois pas comment on ne s'y sentirait bien. Rien qu'à les regarder, ça repose.
On continue
Je t'embrasse