Les petites maisons dans la prairie

Publié le par Laurence Tissot

Je continue ma saga Michael London... Je dois avouer que je me suis bien poilee a la lecture de vos commentaires... Comme quoi, quand on laisse decanter un peu, on cree des vocations!

J'ai fait mon petit tour a velo, dont je vous ai ramene quelques photos de nos contrees americaines. Typiques, me direz-vous? Plus que vous ne le croyez... Tour d'horizon de l'American Dream, dans (presque) toute sa splendeur... Une maison, un bout d'herbe, et une allee pour garer la grosse tuture...

En fait, en y reflechissant, je crois que c’est la toute la difficulte de voyager et d’en voir autant. Plus on en voit, plus on y pense, plus on comprend, plus on se reveille a la beaute et a la tristesse du monde. Ici, ailleurs, encore plus loin, les hommes batissent des reves, s’adaptent au cauchemar, et meurent en ayant plus ou moins marque le temps ou l’espace. On se perd juste un million de fois a chacun de nos pas. On reve d’oceans, heureusement les yeux de ceux qu’on aime nous refletent mille mers. Mais si l’on y pense bien, le ciel est presque pareil partout. Le décor change legerement. Ou beaucoup.

Car au final, c’est toujours la lutte de l’homme contre son inanite…




       
(L'ecriteau de cette charmante eglise de gospel annonce: 'Those who let God provide will always be satisfied'). Vous reprendrez bien un peu de religion en poudre pour faire passer le tout?

Commenter cet article

jl 03/08/2008 09:40

De la religion en poudre? tu veux te faire un rail?

à propos, j'aime bien les maisons en bois, on commence à en voir aussi en europe...