C'est ca aussi, New York!!!

Publié le par Laurence Tissot

Alors, rentrons dans les coulisses de la ville, les trucs qu’on ne lit ni sur Internet, ni dans les guides touristiques. Le temps est bizarre, frais, mais ensoleillé, puis il se met à pleuvoir comme vache qui pisse, puis on revient à un temps printanier.

 

Les New Yorkais, et plus spécialement les New Yorkaises, sont très attentifs à leur allure, à leur look, à leur santé. Les magasins bio (ici, on dit « organiques ») pullulent, les spas, les manicures-pédicures, les restos à salades. Tout le monde est hyper sain, on court, on fait du vélo, on se muscle, pas étonnant que le marathon de New York remporte un tel succés ! Moi, je suis à la rue côté sportif. Un poil de superficialité, des seins refaits, mais légèrement, des femmes sur leur 31, mais sans en avoir l’air. C’est assez déroutant.

 

La vie est extrêmement bon marché, les fruits, la nourriture en général, les restos, les musées, les vêtements surtout. Tout est moins cher qu’une ville de province en France. Qui l’eût cru ? Du coup, je ne me prive pas !

 

Ici, on parle autant anglais qu’espagnol. Enormément de portoricains, équatoriens, argentins. Du coup, c’est assez confortable pour moi. J’arrive maintenant à passer d’une langue à une autre sans moment de bafouillage, et je comprends environ 90% des habitants de cette ville. Je pratique les deux langues simultanément, c’est une vraie gymnastique, mais bou diou, que j’adore !!! Je commence à prendre mon pied à maîtriser deux langues assez fluently. Prochaine étape : je me mets à l’arabe quand je rentre à Dubai, histoire de pouvoir me débrouiller là-bas aussi. On est autant de personnes différentes qu’on parle de langues.

 

On arrive à la partie croustillante. En toute bonne foi, très honnêtement, sans mentir, sur la vie de ma mère (hi hi !), je ne me suis jamais fait autant draguée, sifflée, accostée qu’à new York. Je commence à bourlinguer un peu, l’Espagne, la Belgique, le Maroc, l’Egypte, les UAE, Oman, les Philippines, le Luxembourg, l’Allemagne, l’Italie, l’Angleterre, la République Tchèque… Eh bien nulle part, même dans les pays arabes, je n’ai rencontré un tel succès ! Mais vraiment, c’est exagéré. Je me fais accoster en moyenne 20 fois par jour, je rentre le soir avec 5 numéros de téléphone, 4 invitations au resto, 10 sifflements, 30 « linda, guapa, sexy, beautiful, pretty ! »… Et alors quand je me mets à parler, avec mon accent frenchy so cute, je fais des ravages ! Ma question est donc la suivante : comment donc ces poufs de Sex and the city n’arrivent-elles pas à trouver un homme dans cette ville ? Le charme à la française ? pas sûr, un sourire aux lèvres ferait pourtant l’affaire…

 

Petite anecdote, parce que c’est aussi ça, New York : il y a 3 jours, j’ai emmené les filles au centre aéré, en prenant le bus. Le chauffeur me dévisage, et me demande : « How are you ? » je lui réponds : « I’m fine, thank you. » Et il rétorque, sur un ton taquin : « Yes, your’re fine, I can tell ! » (traduction : comment allez-vous ? Bien, merci. Bien, oui, c’est le moins qu’on puisse dire !, en parlant de mon physique…) Je souris, puis vais m’asseoir.

Deux jours après, je reprends le bus, et je retombe sur lui, qui laisse échapper dans un murmure, « ah, il y a un Dieu ici-bas… » On se met à parler, en anglais, puis en espagnol. Il me demande mon âge, je lui dis que j’ai eu 26 ans il y a deux jours. Et alors là, mesdames et messieurs, vous ‘allez pas en croire vos yeux ! Il décroche le combiné qui sert à faire des annonces dans le bus, et s’exclame : « Cette jeune charmante demoiselle vient de fêter son anniversaire, chantons lui une chanson d’anniversaire ! » Et tout le bus se met à me chanter Happy Birthday, vieillards, enfants, businessmen, ados, tout le monde en chœur, avec des applaudissements à la fin ! C’est quelque chose que je n’oublierai jamais !

 

Voilà pour aujourd’hui. Dès que je récupère ma connexion internet, je vous donne la suite des festivités. Bonne journée à vous tous !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lilipepette 30/06/2008 15:38

coucou, ba c'est super tout ça, et pour le shopping te prive pas ici c'est les soldes et faut le dire vite, d'autant qu'ils ne soldent pas le gazole, n'y les couches lavables non plus, moi qui fais mes courses via internet pour les acheter au US je sais que la bas je pourrais en avoir tout une valise pour pas cher enfin c'est comme ça, je paie 40$ de shipping et tant pis.
Amuse toi bien et dis nous vite quand tu rentres...

Papounet 20/06/2008 01:24

Ah ma Zouzouille !
"... On est autant de personnes différentes qu’on parle de langues. " Ah que j'aime te lire ! Ça fait plaisir de savoir qu'il y a des blondes pas connes en général, dans la famille en particulier.
Les poufs de Sex and the city font dans le mielleux parce que c'est la connerie qu'on leur a écrite - l'en faut pour tous les goûts, en tout cas y'en a - mais peut-être que dans la vie elles se la jouent hard tous les jours. C'est ce qu'il faut leur souhaiter.
Le coup du bus, entre le chauffeur qui va pas tarder à retourner le dimanche à l'église - on sait jamais, vaut mieux être à jour de ses cotisations si on veut prendre sa retraite éternelle au paradis - étant donné la vitesse à laquelle l'absolue présence de Dieu semble se manifester à lui, et les passagers qui te la jouent "We love everyone, be welcome stranger, and Let God bless us all together", ça fait un beau souvenir, de ceux qu'on a plaisir à recroiser toute sa vie.
Vive l'amérique !
We give you a kiss.
The Teddy Bears Company
from
The Nounours Magical Circus

Sylvia 19/06/2008 22:17

QUEL SUCCES !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

maman 19/06/2008 18:09

laisse ta mère tranquille,elle se repose