Le Metropolitan Museum

Publié le par Laurence Tissot

 Premier jour: je décide de foncer vers un musée. Et quelle belle surprise!!! Quel plaisir que de se perdre entre ses allées d'objets, de tableaux, de peintures, de sculptures. Une vraie merveille. J'en ressors six heures après, sur les rotules (mais des idées plein la tête pour améliorer le Louvre), après avoir visité les sections :

- d'art chinois,
- d'art cypriote,
- de peintures européennes (une fantastique collection de Monet!)
- d'art japonais,
- d'art coréen,
- d'art moderne,
- de photographies,
- d'arts d'Asie du sud et d'Asie du sud-Est

et un peu
- d'art égyptien (j'en suis vite ressortie, après l'Egypte, cela m'a paru pour le moins...      ....fade)
- dart médiéval (j'ai jeté un oeil aux deux trois Bosch et aux quelques Vermeer)
- et un peu de tout en vrac, dans la mesure où je me suis perdue; ce qui est un peu le but de la manoeuvre...

Bon, le bâtiment ne vaut pas le Louvre (mais quel bâtiment le vaut???), mais la qualité du service, les prix abordables, la qualité et le nombre des oeuvres présentes ont bien compensé.

Selection, pour amateurs (parmi plus de 200 clichés...)
 
La façade (malheureusement en restauration, d'où l'angle de la photo)

 
Man Ray (photo obligée, après avoir vécu à Bruxelles et approché de près ces artistes via mon ami et éditeur Didier)

 
Le fameux Monet, on ne le présente plus...

 
Van Gogh, idem

 
Gauguin, idem (mince, on se croirait à Orsay!)  

 
Degas, magnifique de près...

 
Ingres, j'adore, tout simplement...

 
Klimt, déroutant.

 
Picasso, portrait de Gertrude Stein. L'histoire qui entoure ce tableau est intéressante: alors qu'elle était à l'apogée de sa gloire, elle accepta de poser pour le jeune peintre, qui lui fit prendre la pose pendant des centaines d'heures. Lorsqu'il eût fini le tableau, il lejaugea et effaça tout le visage. Elle décida d'arrêter là leur collaboration et le tableau resta sans visage pendant très longtemps. Des années après, il acheva sa toile (d'où la différence de style entre les mains et le visage), et lorsqu'on lui lançait: "mais enfin, ce portrait n'est pas ressemblant, Gertrude Stein n'est pas ainsi!", il rétorqua: "bientôt, elle le sera..."

 
Changement de style radical, avec Jackson Pollock. La toile est immense, et même si je ne suis pas une mordue de l'art moderne et abstrait, j'avoue m'être attardée longtemps devant le mouvement hypnotisant qui se dégage de cette toile...

 
Bas reliefs Assyriens du Palais d'Ashurnasirpal II.

 
Non, vous ne rêvez pas, une imitation du châtau de Versailles! Dessinée sur le mur, dans une pièce à 380 degrés... Ah, la France!

 
Notre ami Bruegel l'ancien.

 
Spéciale dédicace à ma cousine Delphine que j'aime et qui aime Bosch! Bruxelles est plus fourni en la matière...

 
Une spéciale dédicace à mon papounet d'amour, je lui souhaite une bonne fête des pères, et lui seul saura pourquoi je mets ici ce tableau. Bonne fête papounet!

 
Un petit Rembrandt pour la route (il est doué, le cochon!)

 
Vermeer, ça casse pas des briques à mes yeux, mais bon, faut rendre hommage à La Laitière!

Et enfin, mon petit coup de coeur, un tableau des plus anonymes, que personne ne connaît, pas même moi, mais qui m'a simplement bouleversée: William Fraser of Reeling, peint par Sir Henry Raeburn... Je ne saurai dire pourquoi, je suis restée tout simplement dix bonnes minutes en face à face avec ce jeune homme aux joues roses...


Voilà! Peut-être n'est-ce pas l'article le plus intéressant, mais l'art appartient à tous, et il appartient à tous de s'intéresser à l'art...

Commenter cet article

jl 17/06/2008 00:05

Je sais pas si tu es une fan de gauguin mais j'avais été skotché par un des gauguin période tahitienne: la orane maria. Et puis bien sur un bon vieux retable médiéval avec des démons taquins des anges aux ailes paons: Le jugement dernier de van eyck...
Ah je souhaite de bien profiter de tes jours new yorkais!!!

Papounet 16/06/2008 15:14

Bonjour ma LauLau
depuis 2 jours à NY et déjà au Musée pour 6 heures d'affilée: On sent la frustration accumulée depuis des mois. Ça va aller mieux dans les jours à venir. Et là, cool, le gardien te saute pas dessus, des Pamela Anderson il en voit tous les jours.
Vermeer, c'est sympa parce que c'est du figuratif prècis, ses personnages sont mis en scène à une époque où le portrait était la grande norme (ça coûtait déjà la poduku), sa peinture est claire, lumineuse, colorée, alors qu'on avait plutôt tendance à faire dans le sombre, le grave, ne s'autorisant un peu de jaune que dans les couchers de soleil, de vert dans les arbres plus ou moins lointains, de bleu dans une partie du ciel seulement, seuls les paysages autorisaient une grande palette. Vermeer apporte là-dedans du soleil, derrière une fenêtre multicolore, et plus de la moitié de son tableau est blanc, crème. C'est pas le Bourgmestre habillé de noir avec sa fraise blanche autour du cou, fixant le peintre dans une pose pseudo-naturelle. Le sujet ne regarde pas le peintre, il vit sont petit bonhomme de chemin, sous le soleil. Flamand, le soleil, pas dubaïote...
Merci merci pour le tableau. Si tu peux me dire qui c'est, ça m'évitera de démonter les miens à la recherche d'une mention. Y en a-t-il d'autres ?
Bonnes visites. Mets-toi z'en plein les aïezes.
On t'embrasse

coco 16/06/2008 11:39

salut miss, c'est frédinou ! je comptais m'acheter "la culture générale pour les nuls", mais finalement je crois que je vais me contenter de m'instruire en suivant tes péripéties à travers ce blog, c'est bien plus sympa !!! je me répète mais jsuis vraiment content pour toi, que cette année colle avec ce que tu espérais avant de partir... j'ai hate qu'on se revoit et j'attends avec impatience le moment où, après nous avoir raconté tout tes voyages, tu me demande "et toi alors quoi de neuf ?
- bah... dernièrement j'ai poncé mes portes !
- trop cool ..."..
gros bisou
Mister lova lova

Gaétan 16/06/2008 07:44

Si je puis me permettre de citer je ne sais plus qui ( je pense que c'est de Mr.XIV de France, Louis de son prénom ): "L'art est affaire de tous, et de tous les jours"...