Temple de Luxor

Publié le par Laurence Tissot

Je continue ma saga sur l'Egypte. Une petite précision: en effet, mon humour concernant les deux "minuscules" statues faisait bien référence aux colosses de Memnon, situées sur la rive occidentale de Thèbes. La prochaine fois, je promets de mettre des légendes.

Concernant les hiéroglyphes, je ne suis malheureusement pas égyptologuqe, et la guide n'a pas insité sur ce point, dans la mesure où l'on voyageait avec deux enfants en bas âge, ce n'était pas évident de rester 4h à regarder des inscriptions bizarres sur des murs plus vieux que les dinosaures dans leur esprit.

Le soir même, après le temple de Karnak, et la visite de la Vallée des Rois (dont on ne peut malheureusement pas faire de photos), j'ai pu visiter pendant une heure le temple de Luxor, dans la beauté des éclairages nocturnes, et seule... Un pur bonheur.

Un mot, d'abord, sur la Vallée des Rois. Aussi impressionnante que dans mon imagination. Perdue loin de tout. Creusée dans des montagnes qui rappelent Indiana Jones, improbable, mystique, énigmatique, secrète. Epoustouflante.



De nos jours, la plupart des tombeaux ne sont pas accessibles au public pour des raisons de conservation ; on estime en effet qu'un grand nombre de touristes peut faire doubler le taux d'humidité d'une tombe. Les autorités procèdent par roulement en ouvrant les tombes les moins exposées et celles qui ont reçu des aménagements nécessaires à leur bonne conservation.
Les soixante-trois tombeaux de la vallée sont répertoriées sous les noms de
KV1 à KV63
Image:Valley of the Kings (Luxor, Egypt).jpg

J'ai pu visiter trois hypogées, malheureusement la tombe de Toutânkhamon était fermée, mais je peux vous dire qu'il n'y a guère de mots pour décrire ce que l'on voit là-dessous... Des couleurs qui laissent deviner la splendeur passée, des monumentaux bas-reliefs, des couloirs étroits menant à des chambres secrètes, pas une parcelle de vide, une beauté baroque et simple à la fois. Une vraie merveille.


Concernant le temple de Luxor, je vous joins mes quelques photos prises de nuit qui en valent la peine, même si elles sont loin de retranscrire la sensation étrange qui m'envahit ce soir-là. Et quelques petites anecdotes, pour ne pas décevoir mon public fidèle: comme je le disais, j'ai visité le temple seule. Mauvaise idée. Tous les guides, faux-guides, hommes seuls, policiers portant brassards pour l'aide au tourisme se sont jetés sur moi. Ca commence par un "where are you from?", et cela va du simple sifflement à l'harcèlement le plus total, en passant par la visite guidée et tous les commentaires possibles et inimaginables. Lorsque je répondais que j'étais française, on m'a rétorqué, une bonne dizaine de fois, "Bonjour, comment ça va! Ah, Sarkozy! Cécilia très belle..." Intéressant de voir que personne ne connaît Carla... Mais Sarko, ils connaissent! Les guides m'ont tous montré Eros, et son sexe géant, au cas où ca m'aurait donné des idées et où j'aurais été à la hauteur de ma réputation de française... Et l'un deux m' a montré le nom de Rimbaud gravé dans la roche. Drôle de sensation que de voir un poète français avoir gravé son nom dans ses pierres millénaires...
Pour la vérité, je dois toutefois précisé que les Egyptiens restent très corrects. Ils matent, essaient, déshabillent du regard, mais après Dubai, je ne suis plus à ca près...




    

    

    

 

Commenter cet article

Papounet 25/04/2008 01:14

Ils confondent Cecilia et Carla?... Ils connaissent le petit nicolas ?... Combien d'entre nous ici connaissent le cheik gouvernant des EAU ?... Savent le nom de sa... de ses femmes ?... Bon, ces braves gens sont certainement moins médiatiques que notre zazou, après tout, ils ne sont que prince régnant et cour cachée, et organise ou subissent dans leurs palais une vie tellement loin de nos inquiétudes quotidiennes que nous n'y pensons que si tu en parles. Alors ne nous moquons pas de l'ignorance des autres, elle ressemble sans aucun doute à la nôtre.
Le Voltaire de service.
Qui t'embrasse très fort.