Les pyramides

Publié le par Laurence Tissot

Comme le disait Cath, la première surprise est que les pyramides se situent dans la très proche banlieue du Caire, à même dans la ville, et non dans le désert come je me l'imaginais. Autre fait surprenant: la grosseur et le nombre de pierres. L'émotion est là, intacte, mille questions me traversent l'esprit: comment diable ont-ils aligné et empilé ces pierres monumentales, sans jointures, dans une parfaite et lisse linéarité? Parce que quand même. En chiffres: on estime le poids total de la grande pyramide à 6 millions de tonnes (pour une hauteur de 147 mètres), elle serait composée d'environ 2,3 millions de pierres. Comme on dit par chez nous: ça calme. Alors oui, c'est impressionant, cette grandeur, cette perfection, cette maîtrise...

Une fois que l'on arrive à passer entre les hordes de touristes, les policiers à dos de chameau, les vendeurs de tout et n'importe quoi, mais aussi les Egyptiens, ou plutôt les Egyptiennes elles-mêmes, qui te sautent dessus, veulent te toucher, te demandent ton nom, et de prendre une photo avec toi (j'ai dû posé plus de 10 fois, avant de décliner gentiment l'offre), la plus grande surprise nous attend à l'intérieur de la pyramide. Malheureusement, les photos étaient interdites, il me faudra donc essayer de vous expliquer l'inexplicable. Un étroit corridor, et quand je dis étroit, je veux dire bas de plafond, on grimpe à moitié sur les genoux, pliés en 4, seules Anika et Vivi passent à peine leur tête. Et l'on grimpe, grimpe, jusqu'à une salle parfaitement carrée, parfaitement improbable, non pas creusée après la construction de la pyramide, mais lors de sa construction. Le toit est impeccablement lisse, un sarcophage de plusieurs tonnes trône au sein de la pièce, et je regarde, ébahie, ces blocs de pierre, intacts, tenir les uns contre les autres sans jointure... M'enfin?

Une grande émotion, à la hauteur de la légende, et de mes expectatives !



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jl 19/04/2008 14:35

la classe les Cairotes... dans leurs banlieues ils ont des pyramides... un exemple à suivre?

jimmy 16/04/2008 16:45

Il parait que les égyptiens fabriquaient directement les pierres sur les pyramides pour ne pas avoir à les monter ensuite? théorie de certains égyptologues. Mais les émotions sont là quand même! Quand on pense à l'architecte et que l'on voit les merdes d'aujourd'hui... Bises

coco 15/04/2008 09:53

hello laurence,
Moi aussi je me posais les mêmes questions que toi sur la contruction de ces fameuses pyramides, jusqu'au jour où j'ai regardé Asterix & Obelix mission Cléopatre, tout est expliqué dedans (le film fait référence à un potion magique mais j'ai pas bien compris l'histoire, trop culturel pour moi, tu sais bien)... En tout cas content que tu profites de cette année. Bon courage !!
bisous bisous
frédinou

jl 15/04/2008 07:55

j'abonde dans la même direction que ton papounet: la blondeur est terriblement exotique et donc attend toi à ce que cela t'arrive trés souvent. enfin bon, là elles voulaient juste te toucher ce qui est sympa, un jour peut étre que on te lancera des pierres car dans un coin reculé des indes on te prendra pour une démone... ce qui est arrivé à ma copine.

la blondeur est un beau fardeau ;)

Papounet 14/04/2008 23:18

Ma Zouz
tu sais pourquoi elles te sautent dessus, les égyptiennes... parce que tu es blonde aux yeux bleus, et que ça se voit. Dans les pays arabes, tu es une alien, et tu te sens libre, et ça aussi, ça se voit. Alors tu attires un peu l'attention, c'est sûr. Ne le ressens pas comme une curiosité, mais comme un hommage, un honneur, des tas de choses alliées à la curiosité et à l'envie, car tu es un modèle.
Tu piges ?
Je t'embrasse. Prends pas froid.