Ce que je suis.

Publié le par Laurence Tissot

Je suis une femme. Une femme de partances. Une femme de départs, de voyages, de lieux à découvrir. Je suis une femme de solitude, de solitudes, d’étendues infinies, de découvertes. Je suis une femme de distances, pour reprendre Umbral et Heidegger, une femme libre, volante, éphémère, forte. Je suis une femme qu’on ne retient pas, qui aime, qui aime, qui aime. Et qui part. Je suis une femme comme cela, une comtesse aux pieds nus dans vos matinées hivernales. Un être parmi les hommes, faite de beauté des autres, de langues à explorer, de continents à traverser, de larmes pour ce que je laisse derrière à travers mes choix. Je suis une femme qui ne veut pas d’enfants, qui ne veut pas de métier, mais une femme comblée. Je suis dans l’ici et dans le maintenant, un ici qui ne comprend pas de frontières, un maintenant dans les yeux des autres, dans le partage de nos cultures, dans le destin des modestes, des oubliés, des pauvres, des vrais, des sincères, des humbles. Je suis une femme de solidarité, une caresse qui disparaît, une projection de l’univers. Je lie relations humaines, je m’éveille à la fraternité de l’être, et me retourne, heureuse du chemin parcouru, là où je dois être. L’avenir s’avère une suite de changements, de choses qu’on ne contrôle pas, d’incertitudes. Je fonce, la seule chose dont je suis sûre est que je suis une femme de changements. Je devrais bien trouver ma place en ce monde. J'y suis.

Commenter cet article

jl 30/01/2008 22:33

lau je retrouve avec plaisir ton lyrisme des belles années :)

lyrisme de ces nouvelles que tu me faisais lire il y a 9 ans. nostalgie

que de l'aridité du désert naisse l'oasis de ton inspiration...

allahu alamu

duc 30/01/2008 00:04

Je suis un homme. Un homme de coeur. Un homme de projets, d'activités multiples (trop), de culture à acquérir. Je suis un homme de solitude, de rencontres aussi, de sentiments infinis, d'amour meurtri. Je suis un homme qui rit, pour reprendre Hugo et la vache (!), un homme libre, volant (en plumes), abandonné mais fort. Je suis un homme qu’on oubliera, qui a aimé, qui aime, qui aimera. Et qui reste(mais pas immobile). Je suis un homme comme cela, un duc aux mains d'argent (c'est à toi que je le dois) . Un être parmi les hommes, fait de la sincérité des autres, de lectures à explorer, de continents à traverser, de larmes pour celle que je laisse partir à travers ses choix. Je suis un homme qui se cherche un métier, un homme comblé(ou du moins qui le fut). Je suis mort dans l’ici et dans le maintenant, un ici que je comprends, un maintenant dans ses yeux à elle. Je suis un homme qui refuse de souffrir, de mourir, bien décider à renaître. Je lie relations humaines, je m’éveille à la fraternité de l’être, et me retourne, fier du chemin parcouru, là où je dois être, seul (face à l'amour mais entouré d'amis inattendus mais tellement présents), debout, droit et inébranlable. L’avenir s’avère une suite de changements, de choses qu’on ne contrôle pas, d’incertitudes. Je fonce, la seule chose dont je suis sûr est que je suis un homme de décisions, un phénix qui brûle de vivre, qui s'enrichit de chaque épreuve mais qui n'oublie pas. Je connais ma place en ce monde.JE SUIS.
Quant à toi, ta place est partout, dans nos coeurs, ici à cet instant, et là dans quelques temps.

Papounet 29/01/2008 23:59

My dear Zouz
Je te connaîtrais pas, je dirais que t'as fumé, et que c'était de la bonne, de la qui te donne à penser, te fait tourner la cervelle, relie ton esprit à ta sensibilité, ta mémoire de tous les temps au présent, te plonge au fond de l'humain, te rassemble te réunit te fond, toi,
et le ça, les autres et les choses.
Pas à dire, c'est de la bonne.
Mais je sais que tu fumes pas, donc c'est que tu arrives à ce résultat uniquement par ce que tu es, dans les circonstances où tu le vis. Au quotidien, en plus. Et presque en permanence, semble-t-il.
Continue ! Continue, donc ! C'est de la vie bien vécue. Tu peux en prendre sans contre-indication. Des pleines palettes. Et tout bouffer. C'est fait pour ça.
Bisous, et souhait de bonne continuation.
Signé: un papounet qui te veut du bien.