La face cachée de Dubai

Publié le par Laurence Tissot

Désolée pour tant de retard dans mon blog… Je continue ma vie infernale, où chaque minute est remplie, où j’ai à peine le temps de faire un pti pipi… Je dois aussi expliquer ce silence par les moments difficiles que je traverse, ces moments de réflexion et de solitude nécessaires à chacun. Et ici, je passe mon temps à courir après un peu de solitude, un peu de temps pour moi… Un grand pardon aussi à toutes les personnes qui m’ont envoyé des mails et qui attendent encore ma réponse… Je ne les oublie pas, vraiment (Sandrine, ma belle, ton mail est le prochain ! Cédric aussi, et Nat, pffff, tant de choses à te dire !)
 
Alors, en vrac, comme toujours. Le jour où le mari de Gigi est décédé, j’étais tellement peinée, choquée, tout ce que vous voulez, que j’ai ENCORE eu un accident ! Ouais, super ! Moi qui n’en ai jamais eu de toute ma vie, je les cumule… Je pense que cela est dû à ma fatigue, au stress de la vie ici, toujours courir, aller ici, là, penser à ci, me dépêcher de faire cela pour être là, patati, patata (je ne vais pas en faire un roman, mais là, j’atteins mes limites physiques…). Ca n’excuse pas, ça n’excuse rien. Je croule sous la culpabilité et la honte, mais bon, c’est comme le reste, ça passera. Cette fois, j’ai fait très fort, j’ai pété la Jaguar dans la Land Rover ! Cette dernière n’a rien, la Jaguar, c’est une autre affaire. Madame a rigolé, elle m’a dit qu’elle n’en dirait rien à son mari. Madame est trop bonne… Moi, je m’enterre six pieds sous terre… Bref, tout commentaire désobligeant est mal venu…
 
Je passe du coq au chameau, comme d’habitude. Il y a 3 jours, nous avons reçu, comme chaque après-midi, une petite copine des filles à la maison, Nathalie. Elle parle chinois (par sa mère), allemand (par son père), et anglais (ont vécu en Australie avant de venir ici). Pas mal, comme départ dans la vie… Comme quoi, on n’est pas tous égaux ! Je n’ai pu m’empêcher de penser au sketch des inconnus en la voyant. De faciès asiatique, elle me dit, « My name is Nathalie » ! Toi, avec ta face de citron ? T’inquiète, c’est pour l’exportation française…
 
Sinon, le grand évènement du moment, c’est le Festival du Shopping à Dubaï ! Ce n’est pas une simple période de soldes, non. C’est ici une mentalité : un mois de fêtes, de feux d’artifice, de spectacles, de discount, de manifestations en tout genres. On est tous d’accord ici pour dire que le sport national est le Shopping. La place forte de la ville, l’agora est, on en convient tous, le Mall of Emirates, un giga complexe commercial (là où se trouve la piste de ski, le Carrefour le plus grand que je n’ai jamais vu, des théâtres, cinémas, parc d’attractions, et pas moins de 300 magasins en tous genres. Tout ça, réuni en un seul endroit. Ici, on trouve de tout, à tous les prix. Et aussi toutes les personnes possibles. J’avoue que c’est intéressant de « s’y promener », car ici se réunit toute la populasse de Dubaï Il est intéressant de noter que Dubaï ne connaît pas le concept de rues. Ici, on ne se promène pas, rien n’est aménagé pour cela, et il n’existe pas de centre ville à proprement parler. Tout déplacement s’effectue en voiture, car les moyens de transport public sont très limités, ce qui provoque des embouteillages indescriptibles. D’ailleurs, toutes les constructions, les infrastructures, sont mal pensées, mal planifiées. Dubaï va bientôt se heurter à de gros problèmes si les autorités compétentes (ou incompétentes, c’est au choix) ne réfléchissent pas mieux à ce développement rapide et peu maîtrisé. J’abandonne moi aussi l’idée d’aller voir des amis le soir, car je sais qu’il va me falloir une heure de voiture aller au bas mot. Pas d’espaces verts non plus. Pas de rues. Pas de piétons. Pas de passage piétons. Cette ville est aliénante pour cela. On ne peut pas se retrouver à un endroit avec des amis, aller dîner en marchant puis faire une ballade. Chacun prend sa voiture, et hop, direction les Malls !
 
Je réalise aussi, du moins j’en prends conscience uniquement maintenant, que Dubaï, comme je le suppose la plupart des pays arabes, est une ville d’hommes. Une grande majorité (80%). Les femmes se cachent (sans mauvais jeu de mots), ou se taisent. Toujours est-il que je suis entourée d’hommes, de lieux réservés aux hommes, de logements réservés aux hommes, d’employés, de conducteurs, tout, un monde masculin. Toutes mes connaissances d’ailleurs ici sont des hommes ! Et en y réfléchissant bien, je crois bien n’avoir croisé aucune femme dans mes relations (sauf Fatima, la femme de la mosquée).
 
Un petit mot sur les langues (hi hi, c’est rigolo comme phrases). J’entends parler toutes les langues, je côtoie pas mal de gens qui parlent arabe, des Philippinais, des Pakistanais et des Espagnols. Et une chose m’apparaît très clairement : c’est pas gagné ! Je me sens nulle… Moi qui ai appris l’espagnol et la langue des signes sans problème, et même avec facilité, je m’avère être particulièrement nulle en arabe (je retiens deux trois mots par ci par là, pas plus…), pire en Philippinais, et je n’ai pas l’impression de beaucoup progresser en anglais, ce qui m’inquiète le plus ! J’apprends de nouveaux mots, mais mon accent reste so frenchy, et je suis incapable de baragouiner trois phrases correctement ! Oh, c’est quoi ce bordel ? Une leçon à en tirer : les langues ne s’apprennent pas à l’école, mais au moins apprend-on les bases, le fonctionnement, qui permettent de les comprendre et de les faire sienne. L’arabe reste un mystère pour moi car il me faudrait prendre des cours, comprendre comment la langue fonctionne pour fonctionner avec elle… Je vais caser cela entre 2h et 3h du matin !
 
Je suis ravie, sinon, que le site de géographie réjouisse tant de personnes qui se sont prises au jeu… Merci à Jérémie de cette découverte !
 
Je suis par ailleurs passer à 7 km par jour, plus à 13km/h, mais à 14km/h, sans m’arrêter. Une belle prouesse. Car courir 10 ou 12 kilomètres à 10 km/h m’apparaît bien plus facile. J’ai essayé, je sais que je pourrais courir plus encore. Mais à 14km/h, là, ça rigole plus !
 
 
 
 

Commenter cet article

lau 30/01/2008 22:29

galère l'arabe... c'est vrai. l'arabe sans peine 90 leçons...

bonne chance. mais déprime pas le monde est plein de monolingue... :)

Papounet 29/01/2008 23:47

Ma zouz
je t'avais dit de ne plus péter de bagnoles: t'as niqué la Jag de la maison.
je t'avais conseillé d'apprendr un peu l'arabe, ça a pas l'air de rentrer facile.
je t'avais pas dit de courir, tu le fais de mieux en mieux.
Il semblerait que, au-delà d'une simple indépendance d'esprit, tu vises une franche contradiction.
Je note. Ce sera dit et répété.
"Hé, les nounours ! Y'a la zouz qui fait que des conneries!... Hein ? Elle a bien raison ?... Vous allez pas vous y mettre aussi !?"
Je te laisse, ma Zouz, faut que j'aille secouer les puces à ma ménagerie.
On t'embrasse