1er decembre 2007

Publié le par Laurence Tissot

Aujourd'hui, premier decembre, c'est le jour national (l'equivqlent de notre 14 juillet). C'est donc ferie, et des festivites sont organisees (on en fait d'ailleurs la promotion a renfort de panneaux geants installes partout en ville) : nous y sommes alles, pensant tomber dans un defile anime genre 4 juillet americain. C'etait minable. Juste 3 tentes et 15 danseurs (et quand je dis 3, c'est 3, pas 4!). Ah, quel sentiment national anime ce pays! Alors un petit coup d'henne sur les mains, deux boulettes genre beignet dans la bouche, et on est reparti apres 20 minutes trepidantes...

PS; j'ai mis 45 min a publier cet article, alors je promets pas d'en mettre un autre ce soir en ligne. Sinon, je sens qu'il va y avoir des meurtres...

Commenter cet article

Aurore 05/12/2007 18:45

Salut ma belle,
Bon, que dire... tout d'abord que je n'avais pas encore visité le site, alors j'ai dû tout me lire d'un coup. Et c'est bcp d'info en même temps. J'essaie d'assimiler. J'espère que tu ne vas pas trop mal. Il faut tenir, tu verras ça passera vite je suis sure. Et puis c'est un an, alors il faut assumer la décision même si parfois tu as envie d'attacher les 2 gamines ensemble et de les jeter du haut d'un pont, avec un objet bien lourd pour qu'elles ne remontent pas de si vite...
C'est une expérience un peu extrême je dirais, mais peut-être pas inintéressante si on y réfléchit bien. Je crois que tu vas apprendre certaines choses que tu ne pensais pas pouvoir apprendre un jour dans ta vie, et cela à tous les niveaux, positif et négatif, et en fait c'est ça la vie si tu y réfléchis bien, ni plus ni moins. Et tu reviendras grandie, je peux te l'assurer. Mais ça au fond de toi tu le sais déjà. "Heureux qui comme Ulysse a fait un long voyage" dit la maxime fort justement. Moi je vis cela depuis bientôt 4 ans et chaque seconde qui s'est écoulée s'est convertie en expérience, en ressenti émotionnel (l'abstraction est toujours plus compliquée à expliquer). En maturité. C'est dur parfois mais au final c'est agréable. Je t'enverrai un petit texte que j'avais écris le lendemain de mon retour du Mexique, c'est un exemple de moments que tu vis et qui restent gravés longtemps dans ta mémoire.
Je dois te laisser miss. Donne-moi de tes nouvelles, et garde ce sourire qui te sied si bien...
Enormes bisous

jl 03/12/2007 21:36

ouais... des fétes nationales pourries... je connais cela de l'allemagne... en général ce jour là tu te fais chier, il ne se passe rien et il pleut... mais ou sont les bals du 14 juillet?